2014: Pour un changement au Togo, changeons de paradigme

0

Avant toute chose, je voudrais vous présenter mes vœux pour 2014 et que le Tout Puissant nous accorde santé et grâce pour en finir avec ce régime criminel qui nous empoisonne la vie depuis plus d’un demi-siècle. Je sais comment vous vous battez aussi à votre manière pour un Togo meilleur et je vous apprécie aussi beaucoup pour vos positions. Sans rejeter vos points de vue, je crois franchement que le fait de participer aux élections truquées d’avance participe au plan de ce régime et de ses complices de la communauté internationale. Ces soi-disant partenaires savent que c’est FAURE qui fait leurs affaires car il faudra toujours priver le peuple de ses besoins les plus élémentaires  pour satisfaire ces prédateurs. Ne considérez jamais que les élections locales prochaines constituent  un casse tête pour FAURE et sa bande ou que l’opinion internationale veuille des élections justes, équitables et transparentes au TOGO; ce sont de vrais faux types. Ils étudient le bon moment pour opérer un passage en force avec la bénédiction de ces salauds délinquants au col blanc d’observateurs. On nous dit que les  élections législatives  de juillet 2013 ont  permis de donner le chef de l’opposition à JP FABRE, et alors ça change quoi ou ça empêche au régime de faire quoi? Nos opposants sont des monuments seulement à l’assemblée nationale de moutons justes pour se plaindre et empocher leur « salaires », primes ou indemnités pour avoir su toujours jouer leurs rôles d’opposants professionnels au service du système, un point c’est tout.

Le vrai problème c’est d’éviter d’utiliser les arguments bidon du pouvoir pour justifier l’irresponsabilité notoire de nos PODOZAN professionnels. S’ils n’ont aucun chiffre vrai des législatives passées pour publier, cela confirme justement ce que j’ai toujours dit d’eux. Si ces cons ont vite fait de publier leur rapport sur les incendies des marchés de KARA et de LOME c’est parce que le pouvoir s’apprêtait à dérouler son rouleau compresseur sur ces ânes bornés pour leur fermer leur sale gueule et les faire ressortir un à un des bagnes contre promesses d’être désormais dociles. C’est la peur de se retrouver au GUANTANAMO togolais qui les a fait sortir le rapport et non la volonté de rendre justice aux togolais.

Je suis convaincu  et  j’insiste que notre opposition politique est le pure produit du système et vit de ce système. Aussi voudrais-je pour 2014, demander humblement à toutes et à tous de ne pas continuer à jouer le jeu du pouvoir en fondant nos critiques sur les arguments que nous sert le pouvoir de FAURE par le canal de certains pseudo journalistes et internautes payés pour ces sales besognes. Nous sommes tous très conscients de ce  qu’on doit leur reprocher et nous devrions éviter de retomber à chaque fois dans le jeu du système.

Lorsque Me ZEUS AJAVON et ses compagnons de lutte ont crée les Organisations de la Société Civile (OSC) et dès qu’ils ont commencé leur lutte, l’enfant de SABINE a convoqué les caciques du pouvoir et leur signifier qu’il joue sa survie et de mettre tous les moyens en œuvre pour en finir avec eux et c’est de là qu’ils ont manipulé JP FABRE et sa bande d’idiots congénitaux de favoriser un rapprochement avec les ZEUS et de les phagocyter et le résultat est ce que nous connaissons actuellement.

Je suis conscient comme vous qu’il nous appartient, nous populations, de prendre notre destin en mains mais il faudra avant tout de nouveaux leaders issus de la société civile (universitaire et autres Enseignants, élèves, étudiants, forces de défense et de sécurité, autres fonctionnaires) pour actionner et orienter le combat même au risque de leur vie. Je crois à mon avis que c’est à ce niveau que se trouve la problématique. Nous sommes condamnés nous autres à vivre à l’extérieur du TOGO par ce régime et ceci avec la complicité active de cette même peste dite « communauté internationale » à qui certains togolais continuent de faire naïvement confiance. En attendant, il nous faudra continuer d’émettre des idées et d’encourager les forces intérieures dans notre quête commune de liberté.

Aussi longtemps que nous réfléchirons et agirons de la même manière, nous obtiendrons les mêmes résultats et nous serons toujours à la même place. Pour 2014, je souhaite de tous mes vœux que chaque combattant de  la liberté fasse un effort pour revisiter notre histoire. N’a-t-on pas dit justement qu’un peuple qui ne connait pas son histoire est appelé à la revivre ?

Changeons de paradigme et consentons tous des sacrifices car la Liberté est à ce prix. C’est l’occasion pour moi d’inviter les journalistes, corps habillés et tout citoyen qui continuent  de soutenir et servir  aveuglement et malicieusement ce régime de réfléchir  à tous ces anciens serviteurs zélateurs  de ce régime ingrat et le dernier exemple le plus édifiant est celui du Général Atcha TITIKPINA qui vit coincé et dans la peur comme un rat aujourd’hui après avoir détruit les vies de ses compatriotes. La roue de l’Histoire continue de tourner et à chacun de nous de choisir le bon coté de l’Histoire.

La démocratie n’est pas un régime politique  parfait mais c’est le seul qui protège les droits et libertés fondamentaux de touts même ceux des pires criminels  qui par ignorance continuent de s’accrocher comme des chauves souris après des décennies  de gestions hasardeuses et chaotiques du pouvoir. J’ose espérer que cette nouvelle année ne sera plus marquée par des disputes de cabarets ou des attaques personnelles qui n’apportent rien de constructifs à notre combat.

Je reconnais pour ma part qu’il y a des opposants sincères mais ils ne représentent rien par rapport aux vraies marionnettes qui sont devant. A toutes ces femmes et à tous ces hommes de convictions, je présente toutes les excuses pour nos jugements parfois trop sévères à l’endroit de tous les opposants togolais. Nous sommes conscients des risques qu’ils prennent chaque jour de leur vie pour l’intérêt supérieur de la nation.

Que chaque jour de cette nouvelle année 2014 soit l’occasion d’une prise de conscience individuelle et collective de notre communauté de destin. Et n’oublions jamais que « les peuples qui n’ont jamais rêvé, n’ont jamais réalisé de grandes choses » et l’année 2014 soit l’année de réalisation de notre rêve de LIBERTE au TOGO.

HAPPY NEW YEAR, PEACE AND LOVE BROTHERS AND SISTERS.

Paul Lanwi Lynx.info

Laisser une réponse