UFC : Djovi Gally s’en va !

0

  C’est fini avec l’UFC et la grande camaraderie que le liait à Gilchrist Olympio. Lui c’est bien Me Djovi Gally. L’avocat était venu comme un renfort de taille à l’UFC qui n’avait plus de repère avec le départ de tous ses lieutenants. Le temps d’amour n’aura pas duré plus de trois ans. C’est aussi fini le temps où Gilchrist Olympio, très complexé de l’avocat appelait les intellectuels Togolais pour leur faire part de l’arrivée en grande pompe du « Grand » Djovi Gally à l’UFC. Pour des analystes de la politique togolaise, ce clash allait tôt ou tard arrivé. Et pour cause. Djovi Gally est un râtelier notoire. Capable de manger chez ses pires ennemis et les caresser en même temps dans le sens du poil, le Livre de Me. Jean Yaovi Dégli  Togo : La Tragédie africaine  fait de lui ; celui qui a lancé les bases de la démocratie togolaise lors de sa conférence à l’ambassade des Etats-Unis au Togo en 1990. Conférence, qui aurait ouvert les yeux à tous que, le Togo devrait changer de régime politique. Fin rhéteur et maitrisant pour la plupart du temps son sujet, l’homme a quitté Gilchrist comme il est venu : dans la cacophonie. Dans sa lettre de démission adressée au patron et guru du parti au palmier, l’homme ne se reconnait plus dans la ligne du parti qu’il voulait aider et crie son raz-le bol : « De renoncement en renoncement, d’abandon, l’UFC apparaît aujourd’hui comme une « béquille » du pouvoir du pouvoir RPT/UNIR qui embastille sans scrupules les leaders de l’opposition démocratique… ». A-t-il enfin compris que l’ex ministre Pascal Bodjona et Gilchrist Olympio l’avaient roulé pour le bonheur de Faure ? Somme toute, son départ sonne du coup l’hallali qui annonce la déconfiture prochaine de l’UFC.

 Vivement qu’on ne le retrouve pas dans les bras de Faure comme le transfuge du CAR, Georges Aïdam !

Anicet Moutouari Lynx.info

 

Laisser une réponse