Trêves aux menteries Jean-Pierre ! [ Camus Ali ]

0

De nos sources, l’homme aurait plutôt fait des aller- retours pour un check-up de sa santé…

C’est connu. Le dramaturge anglais Shakespeare l’a toujours martelé dans ses vers : «Quelle époque terrible que celle où les idiots dirigent les aveugles? ». Au Togo nous sommes bien à cette époque où un « idiot » se croit être plus malin que les autres. Nous sommes à cette époque où un homme du haut de ses cancreries, de ses tours de manèges semble avoir pris une population fatiguée par une dictature vieille de cinquante ans comme des godillots, des faire-valoir… Mentir ? Tromper ? Se gausser les coudes et montrer ses pectoraux qu’un voyage en Europe est un rendez-vous des amis Occidentaux de Faure Gnassingbé pour chasser ce dernier du pouvoir devient une pure affabulation, une masturbation de l’esprit. Au Togo de Faure Gnassingbé, on n’aime bien ces genres de lutteurs, d’opposants… On n’aime bien ceux qui composent la nuit et le jour s’opposent. L’exemple de Gilchrist Olympio, Zarifou Ayeva, Leopold Gnininvi… est encore dans tous les esprits. D’ailleurs, et avant d’aller aux élections qu’il savait lui-même plier d’avance contre Faure, ce dernier faisait une petite leçon de démocratie dans les lignes du confrère Jeune Afrique à son « composant » d’opposant : « Je respecte M. Fabre. Son comportement a évolué. Il est plus respectueux des institutions de la République. Quand il m’écrit, je lui réponds. Quand il demande à me voir, je le reçois. ». En clair, c’est Faure Gnassingbé sortit des rets de la dictature qui apprend désormais les leçons de démocratie à celui que tout un peuple croit le sortir d’une dictature ubuesque. Les Lynxionautes apprécieront !

Jean-Pierre Fabre : Ni réseaux, ni amis en Europe moins encore l’aval de la diaspora togolaise

Faure n’est pas Fabre et Fabre n’est pas Faure. Pour résister à la françafrique donc rester pour longtemps au pouvoir, à côté de la bible et après un voyage officiel chez le pape avec sa maman Sabine, Faure a aussi compris que sans les Francs-Maçons, il n’est rien. Le Frère, Denis Sassou Nguesso, grand maître de la Grande Loge de France viendra officiellement introniser le nouvel initié à Kara. Pour aller encore plus loin, et durer longtemps au pouvoir, l’ami Dupuy Dauby-Dauby qui était sur notre port est chassé au profit du très françafricain Vincent Bolloré. Toutes les fois qu’une élection est au porte, Faure peut faire jaillir le robinet en activant le journal de Béchir Ben Yamed pour son image. Grosso modo, l’opposant Jean-Pierre Fabre qui pouvait encore compter sur la population s’avère être un piètre stratège. La preuve est qu’il est mal entouré donc mal conseillé. Tenez, quand il arrive en Europe peu avant les élections en Allemagne, il ne se dirige pas vers le staff des socio-démocrates allemands dans leur base au Bundestag [Parlement allemand, Ndlr]. Il se dirige vers Bruxelles flanqué d’un certain Abass Kaboua tout aussi nul voire brouillon pour parler à Martin Schulz, ce dernier choisi à l’unanimité par le SPD et le CDU-CSU pour représenter l’Allemagne au parlement européen à Bruxelles. C’est dans cette cacophonie qu’un simple « Monsieur » charger de l’Afrique du nom de Becker le crachera au visage que : tout le peuple togolais aime encore Faure Gnassingbé. Fabre essayera d’attirer l’attention des trois « petits » représentants du SPD qui sont venus l’écouter lors de son meeting dans la ville de Wuppertal en recadrant l’ambassadeur de l’Allemagne à Lomé qu’il filait à sa hierarchie des mensonges. Trop tard ! Dans les Etats-majors en Europe, à l’Elysée à Bruxelles et plus loin à la Maison Blanche, les Occidentaux avaient choisi pour la continuité de la dictature. 

A partir de ces arguments de votre journal préféré, dites-nous, pendant deux semaines que le preux Jean-Pierre Fabre a passé sur les bords de la Seine et du Rhin qui, a-t-il vu en Europe qui le soutien afin qu’il puisse dans un  bref délai chasser Faure Gnassingbé du pouvoir ? Soyons sérieux. La politique c’est aussi un peu d’éthique et de moralité. Pourquoi Jean-Pierre Fabre et l’ANC, quoique seconde force politique mentent-ils au peuple ? Pourquoi font-ils cela à la population déjà fatiguée des menteries ? De nos sources, l’homme aurait plutôt fait des aller- retours pour un check-up de sa santé. Il se serait replié vers des amis avec lesquels il a pris comme tout le monde du café lors de sa tournée européenne. Mais une chose peut lui revenir de droit. Sa mythique phrase lors de son meeting avant les élections dans la ville de Wuppertal : « La menace est plus importante que l’exécution dans un jeu d’échec ». Apparemment, la menace dont Jean-Pierre Fabre disait exercer sur Faure Gnassingbé s’apparente à de l’eau jeter sur les plumes d’un canard. Avec de tels opposants le chemin pour une alternance au Togo semble être loin….bien loin.

Camus Ali Lynx.info
 

Laisser une réponse