Togo : Manger pour tuer l’Avenir !

0

Quand les jeunes sabotent le présent, quand, l’air amusé, insouciant…

 

Ce qu’on attend des jeunes d’un pays soumis et dominé, c’est le sens de la gravité et de la responsabilité. Plus que tout, les jeunes doivent faire preuve de lucidité et d’une vision plus éclairée de l’avenir. Les jeunes doivent pouvoir se projeter et projeter le futur de leur pays. Ce n’est que comme cela qu’ils peuvent dépasser les contingences actuelles, les choix périlleux d’aujourd’hui et les facilités du ventre qui les poussent à rêver des choses qui préparent immanquablement leur cauchemar de demain.

Quand les jeunes sabotent le présent, quand, l’air amusé, insouciant, collé aux miettes d’aujourd’hui, ils soutiennent ou font la propagande des gens qui obstruent l’avenir d’un pays, ils préparent là la catastrophe de leur vieillesse et sacrifient fatalement leurs enfants. Ceux qui jouent, soit pour des petits intérêts personnels et claniques d’aujourd’hui, soit par naïveté, soit par haine, soit encore par étroitesse d’esprit, à trouver dans le régime franco-gnassingbè qui régit le territoire du Togo depuis bientôt 55 ans, doivent faire un peu plus d’efforts de réflexion. Pour une bouchée de pain, pour une poignée de Francs CFA, pour une moto Sanili, Sanya ou Haojue, pour des sachets de riz, pour un poste dans « l’administration », pour des liens de cousinage ou ethnique, les jeunes ne doivent pas marquer contre eux-mêmes.

KPOGLI Komla

Laisser une réponse