Togo. Le diable « Lucifer » manipule moins que Charles Debbasch et Gilchrist Olympio

0

Combien de projets de paix, de négociations ont échoué par manque de crédibilité de RPT-UNIR à transmettre dans les faits les résultats des négociations.

Combien de conclusions d’accords que le régime RPT-UNIR a signé avec l’opposition sans donner une suite valable et opératrice.

 Combien de fois le président de RPT et chef de l’état du Togo a violé sa propre valeur de parole d’officier à l’endroit du peuple togolais et de la nation togolaise toute entière.

Nous les togolais nous avons en mémoire la parole de l’officier, Eyadema  Etienne Gnassingbé prenant à témoin une autorité morale d’une puissance étrangère en la personne de Jacques Chirac, de ne pas toucher à une virgule de la constitution togolaise votée par le peuple togolais dans une écrasante majorité.

De Colmar à Ouagadougou, combien  de fois le pouvoir RPT-UNIR  a enterré les accords conclus et signés.

Considérant que notre Gilchrist qui a bu le calice RPT-UNIR jusqu’à la lie, complote encore  et encore avec le RPT-UNIR à garder le pouvoir et les prébendes afin de finir sa vie dans le tréfonds du déshonneur, organise à nouveau un complot contre le peuple avec l’auteur de l’éditorial « souza » docteur émérite en manipulation, même le diable Lucifer sera son élève,  à venir nous abreuver par ses éditos par des  raccourcis qui insultent notre dignité humaine et togolaise, notre intelligence, notre   entendement.

Je voudrais faire une analogie d’une approche d’un couple, d’un groupe, d’une nation.

D’abord à commencer par un jeune couple qui veut conclure un mariage pour fonder un foyer.

Si l’un des deux partis est un escroc, un mythomane, un criminel en fuite, où une prostituée des cours des présidents et des autorités, et qui a caché la réalité  à l’autre, est-ce que le mariage aura lieu parce qu’ils se sont donnés des promesses ?

Non parce qu’il y a eu un manque de crédibilité, un défaut fondamental de confiance pour créer une relation durable et construire ensemble un foyer et faire des enfants et se battre pour leur avenir.

Prenons l’exemple de la Palestine et l’Israël, combien de négociation qui ont échoué, combien d’accord de cessez le feu qui ont échoué à ce jour par manque de crédit pour vivre ensemble et dans deux états cote à cote pour la paix et l’épanouissement de chacun à construire deux nations en harmonie.

Revenons au Togo, pour parler de Gilchrist Olympio, qui nous fascine par sa naïveté, son incompétence politique à vouloir nous prendre comme des enfants de cœur, et à insulter notre intelligence et notre dignité dans une campagne hideuse avec le RPT-UNIR, OBUTS.

Gilchrist Olympio, les ablodéviwo de l’UFC,  je mepose la question de savoir en quoi les cadres de l’UFC d’hier et responsables politiques de l’ANC aujourd’hui n’ont t-ils pas droit de faire marche arrière, en vous prévenant du guet-apens visible de RPT-UNIR d’aujourd’hui, avec les antécédents à ne pas respecter la parole donnée, les accords signés.

Participer ne veut pas dire conclure, donner son avis sur une démarche de paix de brave est un courage et une lucidité politique, cela ne veut pas dire jouer l’imbécile pour tomber dans n’importe quel piège.

Avez-vous réussi à faire exécuter votre accord par le RPT-UNIR, Gilchrist Olympio ?

Le peuple togolais attend toujours le compte rendu positif de cet accord qui devrait faire aboutir le vote des réformes institutionnelles et constitutionnelles dans six mois.

Le peuple togolais attend toujours le résultat de la nomination des ambassadeurs, des préfets, des directeurs de cabinets et des directeurs des sociétés d’état de l’UFC par le régime RPT-UNIR.

Gilchrist Olympio, je vous prie de  prendre  encore les forces qui vous restent pour faire respecter votre accord avec le RPT-UNIR  avant de venir jeter de l’opprobre sur vos anciens compagnons qui ont eu la lucidité de vous prévenir et prendre à l’époque le peuple à témoin de ne pas franchir la ligne rouge.

Déballer, au contraire cela rend service à l’ANC, ils ont la prudence et l’intelligence de ne pas se faire rouler encore et encore par le RPT-UNIR comme vous-même et votre cour de militants « podogans » à aller manger et se faire renvoyer quelques années après par le RPT-UNIR dans une humiliation totale.

Nelson Mandela a négocié avec le parti raciste au pouvoir en Afrique du sud, en plus de la lutte armée, et le boycott économique, mais jamais, ils ont envoyé siéger dans un gouvernement diriger par le parti raciste des ministres de l’ANC.

L’un des documents manuel attribué à Patrick Lawson sans date, témoignant de son inquiétude, du manque d’informations à son niveau malgré son rang dans le parti si ce courrier est authentique, prouve au contraire votre démarche solitaire.

Tout en manifestant sa prudence, il vous faisait part dans sa loyauté de l’état du terrain, de l’état d’âme des militants, des rumeurs.

Comment pourriez-vous justifier que votre vice président n’est pas tenu au courant de vos démarches avec le parti RPT-UNIR des démarches avancées de vos négociations et venir nous abreuver aujourd’hui d’une manipulation hideuse où le rôle est partagé par l’édito de « souza » cet homme appelé mercenaire à col blanc par l’ancien président du mali, ancien président de la commission de l’UA, Alpha Omar Konaré en poste à Adis-Abébas lors du coup d’état de 2005 au Togo.

Au moins debbasch a le privilège de modifier en une journée nos textes pour mettre sur le fauteuil le fils Faure Gnassingbé sur  un tapis de sang des togolaises et des togolais, alors que vous, vous n’arrivez pas depuis votre accord à faire voter les réformes et avoir au moins un minimum d’ambassadeurs pour gérer la diplomatie togolaise.

De grâce Gilchrist Olympio, si la honte a disparu de votre esprit, de votre visage, respecter au moins la mémoire de nos parents, de nos amis qui ont été abattus dans cette lutte pour l’émancipation du peuple togolais par ce régime du RPT-UNIR.

De grâce vos antécédents, vos faits et les antécédents de RPT-UNIR,  vos vérités sont suspectes, et sentent la manipulation grossière et hideuse pour l’appétit du pouvoir.

Quand on lit sur votre site que les dédommagements  de la condamnation judiciaire du Togo par la cedéao est devenue aussi pour vous et vos cupides entourages, une matière à disséquer, un sujet de campagne de dénigrement, alors je vous le dis sincèrement élever un peu le niveau.

Nous avons tous en mémoire, la façon cavalière du renvoi des députés de la nation par vos justifications farfelus de l’époque.

Les autorités africaines et mondiales vous ont donné tort, respecté au moins sans gémir la condamnation judiciaire et ses conséquences.

Pour conclure,  DALAI LAMA disait, pour connaître quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit mais regarde ce qu’il fait.

Jacob ATA-AYI

Laisser une réponse