Soro Guillaume: Sous nos yeux, il réecrit l’histoire de la Côte d’Ivoire dans le mensonge

0

Lors de la clôture de la clôture de la 2ème session ordinaire du Parlement, son Président , monsieur SORO Guillaume s’est permis de se comparer au Professeur Mamadou Koulibaly, actuel Président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) et ancien Président de l’Assemblée Nationale.

 

Selon lui, sous le Président Mamadou Koulibaly, les députés ont chômé pendant que lui a beaucoup travaillé. Il disait en substance qu’au total 24 lois qui ont été adoptées au cours de cette première année de la législature dont 16 au cours de cette deuxième session. Il ne s’est pas arrêté à cette comparaison descriptive, il s’est voulu également statisticien car pour lui, « la précédente législature a adopté en moyenne 11 lois par an sur les 10 années qu’elle a durées. Cette moyenne, au cours des cinq dernières années, était de sept lois par an ». Cette comparaison de SORO Guillaume n’est pas raisonnable. Deux raisons au moins invitent l’actuel patron du parlement ivoirien au silence.

En premier lieu, si la Côte d’Ivoire était un Etat de droit, SORO Guillaume ne serait pas Président de l’Assemblée Nationale. La raison est simple : il ne remplit pas les conditions.   En effet, l’article 65 de la Constitution du 1er Août 2000 dispose : « le Président de l’Assemblée Nationale est élu pour la durée de la législature. Le Président de l’Assemblée Nationale et le Premier Vice-président sont soumis aux mêmes conditions d’éligibilité que le Président de la République.» Or selon  l’article 35 de notre constitution, le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois. Le candidat à l’élection présidentielle doit être âgé de quarante ans au moins et de soixante-quinze ans au plus. Il doit être ivoirien d’origine, né de père et de mère eux-mêmes ivoiriens d’origine. Mais SORO Guillaume qui est né le 8 mai 1972 à Kofiplé, sous-préfecture de Diawala,  n’avait pas quarante ans lors de son élection.  SORO Guillaume  a estimé que l’article 48 de la Constitution a permis à tout le monde de se présenter à la présidentielle de 2010, sans tenir compte de la limite d’âge.

C’est donc de façon illégale qu’il se retrouve Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.  De ce point de vue, s’il avait encore un peu d’humilité, il ne parlerait pas de la sorte de quelqu’un qui remplissait lui, les conditions.

En second lieu, une Assemblée Nationale n’est pas un bureau d’enregistrement. Or, les statistiques de SORO Guillaume c’est-à-dire 2 lois par mois révèlent bien que l’Assemblée Nationale actuelle ne travaille pas mais se contente d’enregistrer des lois. Les députés doivent discuter les lois avant de les voter or sous SORO Guillaume, les lois sont imposées aux ivoiriens. L’Assemblée Nationale actuelle est le relais de la dictature du président OUATTARA.  Le 14 novembre dernier, le Président de la République a dissout son gouvernement parce les députés des groupes parlementaires du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et de l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI) se sont violemment opposés au vote de la loi sur le mariage.  Le Président de la République a considéré que le manque de soutien de ses alliés à un projet de loi présenté de surcroît par une ministre  issue des rangs du PDCI était une trahison. Il fallait tirer les conséquences de cette situation.

L’Assemblée de s’être déculottée devant l’exécutif lors de l’adoption de la loi sur le mariage. SORO et ses collègues députés sont de simples commis de l’exécutif.

En troisième lieu, le président Mamadou Koulibaly contrôlait l’action du gouvernement comme en témoigne « l’affaire Tagro » qui lui a valu des critiques de ses ex-camarades du FPI. Que dit monsieur SORO Guillaume sur les dérives de la gouvernance en Côte d’Ivoire depuis que son mentor est au pouvoir ? Que dit monsieur SORO Guillaume dans le détournement des fonds alloués à la réhabilitation des universités. Que dit monsieur SORO Guillaume lorsque le contribuable ivoirien paie 90 millions de franc CFA par mois comme loyer pour le ministre des mines ? Lui qui affirmait le lundi 12 mars 2012, lors de son investiture à Yamoussoukro que « Nous aurons à contrôler l’action du gouvernement ivoirien, car tel est notre rôle » est devenu muet sur les dérives des membres du gouvernement.

En définitive, monsieur SORO Guillaume doit savoir que le Président Mamadou Koulibaly est un démocrate,  il est l’un des plus jeunes agrégés ivoiriens à l’âge de 27 ans. Son parcours très différent de celui de monsieur SORO Guillaume ne doit pas permettre de faire une quelconque comparaison. Même si on a été propulsé à un poste sans mérite cela ne doit pas nous permettre de faire de telle comparaison.  Un jour, mon père me disait ceci « Lorsque vous êtes couchés, un nain arrêté à côte de vous pense qu’il est grand mais une fois que vous vous relevez, il s’aperçoit qu’il ne mesure en réalité que quelques centimètres ». Papa avait raison !

Titre : Lynx.info

Dr PRAO Yao Séraphin

 

 

 

 

 

Laisser une réponse