Sénégal : Mbour, les filles, le sexe, l’argent… les incroyables témoignages d’un Français

0

Depuis 30 ans, beaucoup de touristes ont défilé au Sénégal, et avec eux beaucoup de crétins qui n’avaient qu’une passion : donner une pièce, un bic, un Tshirt à chaque gosse qu’ils croisaient

« J’habite le Sénégal depuis 11 ans, à mi-temps. En 11 ans, les gamins qui en avaient 10 à l’époque sont devenus des adultes tout en restant encore des ados ! Depuis 30 ans, beaucoup de touristes ont défilé au Sénégal, et avec eux beaucoup de crétins qui n’avaient qu’une passion : donner une pièce, un bic, un Tshirt à chaque gosse qu’ils croisaient. Aujourd’hui, les premiers mots qu’apprennent les gosses c’est « Toubab cadeau » et « Donne-moi cent francs ». A force de recevoir de stupides cadeaux de la part de touristes irresponsables, ces gosses sont devenus des ados exigeants, des enfants gâtés que plus rien ne contente.

C’est vrai que Saly était un petit paradis il y a 10 ans, comme c’est vrai c’est devenu un repaire d’emmerdeurs qu’il faut vigoureusement remettre à leur place. Des voix se font entendre de la part des anciens et des jeunes qui ne supportent plus cet état de fait : 30 % des jeunes sénégalais vivant dans les zones touristiques sont devenu des jaloux haineux de tout ce qui est plus riche qu’eux (y compris les sénégalais eux-mêmes).

C’est vrai que j’en ai aussi ras le bol; mais c’est vrai aussi qu’il reste encore 70 % de gens fréquentables. La seule chose à faire, c’est préparer les 20 prochaines années en disant aux touristes : arrêtez de donner bêtement vos cacahuètes, vos enfants devront donner leur portefeuille !

Qu’est-ce qu’il y a d’autre ? Ou plutôt que dit-on qu’il y a d’autre à Saly ?
Des putes dans les 3 discothèques et les 5 bars minables ? Des pédophiles, parce qu’il y 1 ou 2 gars qui se sont fait coincer ?

Les gens pensaient que la Casamance était à feu et à sang il y a quelques années, parce que les quelques fois qu’un touriste a voulu se croire plus malin que les autres en faisant ce qu’il ne pouvait pas faire, il y a eu des articles et des images télé qui donnaient l’impression qu’on était en pleine guerre : les journalistes doivent bien aussi gagner leur vie !
Quelques imbéciles qui se sont fait virer du Sénégal et de Saly (à raison d’ailleurs) ont cru bon de se venger en ameutant la presse qui bien entendu c’est précipitée sur Saly, histoire de se faire quelques ronds.

Mais oui, il y a des putes, mais oui il y a eu des cas de pédophilie ; il y a aussi des bonnes femmes du 3eme âge qui viennent se chercher un gamin de 20 ans, et des vieillards qui sautent leur bonne. Tout cela, il y a, à Saly comme partout ailleurs. Mais comment est-ce dans ton patelin ? Il n’y a pas aussi une pute dans un coin, il n’y a jamais eu un détraqué qui sautait sa petite nièce. Le sexe, il y en a partout et les scandales aussi. Il y a 1000 fois plus de problèmes à Paris, à Bordeaux, à Marseille, à Lyon , sur les côtes comme dans les petits villages français.

Est-ce pour cela qu’on ne vient plus en France ? Dans la moyenne des stations balnéaires, on peut considérer Saly comme un petit village avec ses petits problèmes – plutôt moins que plus par rapport aux autres, d’ailleurs. J’habite Saly depuis 10 ans et j’ai été une seule fois dans une discothèque. Je ne suis pas sorteur, fêtard ou papillon de nuit : le jour je bosse et la nuit je dors – comme l’immense majorité des gens d’ailleurs.En 10 ans, j’ai pu voir quelques putes, ou simplement m’imaginer qu’elle pouvaient l’être,mais je n’ai jamais été importuné, je n’ai pas plus rencontré de pédophile et non, on ne m’a jamais proposé de petit garçon.

Evidemment, qui cherche finit toujours par trouver et si tu fais tous les endroits douteux de Saly tu trouveras bien quelque chose à montrer à ton ami venu spécialement pour cela. Malheureusement, si ton ami est journaliste, il trouvera là de quoi se faire quelques tunes ! Si Saly était réellement un paradis du sexe, les quelques rues seraient bondées de touristes… comme les rues chaudes de Paris, de Hambourg, de Bankok. Le jour, Saly ressemble plus à un patelin côtier et familial. La nuit, en dehors des quelques endroits que j’ai mentionné plus haut, c’est carrément désertique … comme dans n’importe quelle station balnéaire française !

Le Sénégal est un pays extra. La plupart des problèmes de Saly ne sont que dans la tête de certains journalistes avides de papier et de pellicule. Il est absolument certain qu’à ce sujet, l’influence de l’Islam est déterminante. Les pratiques déviantes sont en effet beaucoup plus (trop) réprimées ici que chez nous. C’est peut-être bien un des pays les plus sain en la matière.

D’autre part, si le vrai Sénégal est visité par de vrais amateurs de contact et de nature, il n’en demeure pas moins que le tourisme de masse que nous avons depuis 10 ans est essentiellement orienté vers les côtes. Et tu conviendras que c’est la Petite Côte qui ramasse le gros du paquet. »

senebuzz 

Laisser une réponse