Réconciliation et « blagué tué  » à la Ouattara

0

 

Des  modèles de réconciliation, on en a vu, dans des pays aussi divers que le Venezuela, l’Afrique du Sud… Nous avons donné dans des modèles des plus atypiques, mais il faut avouer qu’avec la Côte d’Ivoire, nous assistons à un genre de réconciliation par définition qui voudrait se réaliser en privilégiant la vengeance.Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo

On émettait déjà des doutes que cette réconciliation soit lancée comme politique d’Etat prioritaire alors que Laurent Gbagbo, son épouse, les barons du régime en étaient exclus.

Le président Alassane Dramane Ouattara, de retour d’une visite au Ghana, a demandé à son homologue Ghanéen de tout mettre en œuvre pour hâter l’exécution des mandats d’arrêts émis contre les pro Gbagbo en exil dans ce pays.

Quand on sait qu’ils sont des centaines, certains disent des milliers, à y avoir transporté leurs pénates, on mesure les conséquences que cette demande aura sur l’opinion ivoirienne déjà dubitative quant à la faisabilité de la réconciliation qui lui était ouverte.

La situation apparaît d’autant plus cocasse qu’il n’y a pas longtemps encore, des missions étaient dépêchées au pays de Kwame Nkrumah pour rassurer ses frères en exil qu’ils n’avaient rien à craindre à regagner la terre natale.
Même avant la visite du président Ivoirien, nombre de dépêches faisaient état de ce qu’il allait, au pays, apporter les mêmes assurances à ses compatriotes.

On pourra maintenant dire que toutes ces belles paroles sur la réconciliation, les retrouvailles nationales c’était du blagué tué…

Le nouveau pouvoir croyait-il vraiment que Laurent Gbagbo, élu par une bonne moitié du peuple Ivoirien, allait être oublié aussi facilement?Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo, Commission vérité réconciliation, Crise ivoirienne,Pro-Ouattara
Le nouveau pouvoir s’imagine-t-il réellement qu’en transférant Laurent Gbagbo au tribunal de la Haye, ses partisans l’oublieront de sitôt?Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo, Commission vérité réconciliation, Crise ivoirienne, Gbagbo
Quoiqu’il en soit, on peut constater aujourd’hui que le cas Ivoirien est toujours un sujet hautement sensible. Les médias exacerbent toujours autant les passions et sont totalement dénués de tout esprit d’impartialité.

Ce n’est plus de l’information, c’est du partisanisme au dernier degrés.Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo

Le lendemain de la visite du Président Ouattara au Ghana, le journal proche du pouvoir, Le Patriote, s’enthousiasmait ainsi : « les pro-Gbagbo (sont) bouclés (…) Ils sont interdits de politique et de parole. Les commissions rogatoires seront exécutées ».Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo, Commission vérité réconciliation, Crise ivoirienne, Pro-Gbagbo

A l’inverse, pour Le Nouveau Courrier, proche du président ivoirien Laurent Gbagbo, le Président ghanéen Atta Mills « ne cède pas à Ouattara et oppose  « Un refus poli mais réel »».Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo, Commission vérité réconciliation, Crise ivoirienne, Pro-Gbagbo, Pro-Ouattara, Afrique, Afrique actualités, Politique Afrique, Politique Force est de constater que l’heure est bien loin d’être à la réconciliation en Côte d’ivoire et l’on voit mal comment Mr Charles Konan Banny pourrait réussir dans cette entreprise avec un chef de l’état qui ne cherche qu’à se venger et ce, quelque soit le prix à payer.

Mr Ouattara semble réellement être dans la logique de quelqu’un qui estime avoir été injustement spolié du poste de Président de la République depuis de trop nombreuses années. Et cela semble le mettre dans un état de rage absolue.

Mr Soro quant à lui, sans écouter la voix du peuple Ivoirien, affirmait il y a encore peu de temps encore que la réconciliation se passerait du président Laurent Gbagbo.Côte d’ivoire, Alassane Ouattara, laurent Gbagbo, Commission vérité réconciliation, Crise ivoirienne, Pro-Gbagbo, Pro-Ouattara, Afrique, Afrique actualités, Politique Afrique, Politique, Côte d’ivoire, Alassane Ouattara
Rendons-nous à l’évidence : la réconciliation sans Laurent Gbagbo est une utopie négative ! Tant que ces dirigeants, omnibulés par l’idée de garder le pouvoir, ne pourront pas passer outre leurs rancœurs, la situation restera ce qu’elle est et, pire, ne manquera pas de dégénérer.

A bon entendeur, salut.

Par San Finna.

Laisser une réponse