Pour un Nouvel Ordre Africain ! Première partie : De la nécessité d’une Catharsis collective. [Par Maxmibubé Sitti]

0

Encore combien de Côte d’Ivoire ? Encore combien de Togo, pour enfin redevenir soi-même ? Jusques’ à quand continuera-t-on de nous traiter de moins que  rien, de nous défier impunément ? Qu’avons-nous compris et retenu de nos souffrances pluriséculaires, pour nous conduire  en bourreaux de  nos peuples, des  bourreaux téléguidés de nos enfants, de leur avenir, sous les yeux  amusés des maîtres et puissants de ce monde  cacophonique ?

Quel regard de la communauté internationale sur le continent depuis nos indépendances ? Plus que condescendant ? Du mépris ? De la considération ?

Quel regard portons-nous sur nous-mêmes ?   Pourquoi tant d’efforts, tant de souffrances sans fin ? Pourquoi tant de suppliques qui paraissent vaines ? Malédiction ou Expiation ?  Pourquoi pas une pause introspective ?

Ces questions que nous nous posons toutes et tous et auxquelles, il faudra des réponses collectives, m’ont donné envie de reprendre, à l’adresse de tous les patriotes, une proposition faite à l’ancien président sud-africain Thabo Mbéki, il y a quelques années, savoir, la convocation d’un exercice cathartique par toute la nation noire dispersée à travers  la terre, de l’Amérique, des Amériques noires , des îles d’Outre-Mer à l’Australie en passant par les peuples noirs d’Asie dont les Dravidiens de Dunkan,  pour poser les bases d’un nouvel ordre spirituel et identitaire africain, à l’instar du peuple juif ! Rappelons-nous qu’au plus fort des persécutions anti-juives, des rabbins se sont réunis en Hongrie dans les années 50, sous toutes réserves,  pour évaluer la situation de leur peuple  et réaffirmer l’identité et l’exception juives. Depuis, ils sont respectés, en tout cas, mieux que leurs voisins du continent noir.  Ils ont su solder leur passé.

Parce qu’ils s’en sont donné la peine et les moyens ! Ils ont par je ne sais quelle magie, découvert  et compris, qu’il leur fallait s’identifier à un Dieu, du beau nom de «Dieu d’Israël». Devant le désordre croissant du monde dont nous faisons déjà les frais sur tous les plans, le pire n’est-il pas  à craindre ? Quelles raisons objectives avons-nous encore de croire en ses valeurs ? Ne serait-il pas  temps de mobiliser les consciences pour mettre le continent et ses fils à l’abri de nouvelles désillusions, car, ce monde  ne nous aime pas et ne nous sauvera pas !

Et pourtant, notre vocation à laquelle, j’invite la nation noire  à rester fidèle, est de le nourrir, de le soigner de façon maîtrisée et ordonnée selon la loi ancestrale qui veut que «Ce qui est reçu gratuitement soit donné gratuitement ».

 Et que le Dieu de nos ancêtres, notre Dieu fédérateur, et  identitaire venu du Sinaï, le Dieu d’Afrique et de l’univers, daigne délivrer son peuple, le fédérer autour de son nom afin de  lui redonner  son unité spirituelle, territoriale, linguistique  et son lustre d’antan  au service d’un panafricanisme consubstantiel au continent, et qui ne soit pas qu’un simple slogan creux !

AMS

Lynx.info

Laisser une réponse