Offense publique aux victimes ivoiriennes : le procès de Gbagbo accouchera d’une guerre civile !

0

  Quelle est l’ambition ourdie par la haineuse clique de fascistes et d’esclaves aux ordres qui récite les mensonges du RDR et du criminel

Mossi à la CPI soi-disant pour juger Laurent GBAGBO, celui qu’ils ont juré de punir pour avoir osé dire non à Jacques Chirac et à Nicolas Sarkozy ?

Quel objectif vise une soi-disant Justice qui nargue vertement 99% des victimes d’une agression barbare qui a commencé le 19 septembre 2002 et qui se poursuit aujourd’hui encore avec au moins 10 exécutions sommaires par mois perpétrées par la bande armée du mythomane voltaïque alassane dramane ouattara ?

De quoi accouchera une moquerie aussi méchante qu’inhumaine qui veut que la victime, la personne agressée et humiliée, dont les siens ont été massacrés en masse pendant plus de 12 ans maintenant, soit dépeinte comme le bourreau sous le regard réconforté des tueurs qui pensent qu’ils ont désormais une autorisation internationale pour tuer, violer et piller ?

Il y aura une guerre civile. Une guerre de vengeance. Une guerre de révolte. Une guerre d’exaspération. Une guerre pour faire mal aussi.

Afin que le criminel parrainé par la France, ses complices et le bloc fasciste ressentent la douleur d’être réellement victime. Afin que le criminel qui se moque de la victime regarde aussi les siens ruinés, jetés dans la brousse, sur les routes, en train d’abandonner les parents malades, et après mourir sans sépulture.

Le négationnisme de la CPI, l’offense grave à ces dizaines de milliers de morts, victimes de la folie meurtrière d’un maudit aventurier

voltaïque, d’un vendu au service des intérêts mafieux, eh bien cette offense engendrera une guerre civile beaucoup plus meurtrière que celle qu’a connue le Rwanda.Mais n’est-ce pas là leur sombre et macabre objectif en trainant Laurent GBAGBO et l’Armée loyale et régulière de Côte d’Ivoire dans laboue ?

N’est-ce pas là, leur folle ambition en disant à ces égorgeurs burkinabè, ces violeurs et éventreurs du RDR et sa branche armée le MPCI, qu’ils sont les anges de la mort venus du ciel et que leur droit légitime est de tuer sans avoir à rendre compte, dès lors qu’ils jurent de servir les intérêts de la France et de ses alliés ?

C’est pourquoi pour la DERNIERE FOIS, nous avons dénoncé la PROVOCATION DE TROP et ses conséquences prévisibles.

A compter de la présente Chronique, toute autre communication qui viendra de la Révolution Permanente sera adressée soit aux Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire (FANCI, Marine, Gendarmerie, Police Nationale, Agents des Douanes et des Eaux et Forêts, toutes unités et corps confondus) soit au Peuple martyr de Côte d’Ivoire pour diffuser des consignes officielles de la Hiérarchie des Forces révolutionnaires en action ou pour décréter le Couvre-feu prévu pour le Deuxième Message attendu par tous.

Notre devoir est d’empêcher cette guerre civile en neutralisant par une action révolutionnaire patriotique tous les criminels et leurs soutiens qui pillent, tuent et se moquent de la douleur des Ivoiriens en ce moment à la CPI.

Que Dieu apporte la consolation à son peuple humilié et trainé dans la boue !

Que Dieu soutienne Laurent GBAGBO !

A Très Bientôt.

Hassane Magued

 

Laisser une réponse