Odile Biyidi : Ouattara a encore besoin de ses seigneurs de guerre

0

 

Lynx.info : La France, l’ONU et Sarkozy ont capturé Laurent Gbagbo au profit d’Alassane Ouattara. Pensez-vous que c’est au nom de la démocratie comme ils le disent ? 

Odile Biyidi : C’est peu probable. Manifestement la France voulait éliminer Laurent Gbagbo. Le contentieux électoral a été balayé hâtivement et on a mené la guerre plutôt que de privilégier la discussion et la négociation.

Lynx.info : Vous avez une idée du pays qui va payer la facture de l’effort de guerre en Côte d’Ivoire?

Les dépenses de l’ONU sont financées par son buget qui vient des contributions de ses membres. Le contribuable français finance l’armée française. On ne sait trop qui a financé l’armement des troupes rebelles.

Lynx.info : … la France parle d’une aide exceptionnelle de 400 millions à la Côte d’Ivoire. Elle est aussi généreuse que ça la France ?

Les fonds mis dans l’aide seront largement récupérés par les privilèges accordés aux affaires françaises.

Lynx.info : Pourtant sous Gbagbo, les entreprises françaises avaient les meilleurs avantages. Selon vous c’est l’amitié entre Sarkozy et Ouattara qui a pris le dessus ?

Même si Gbagbo a en effet tout fait pour plaire aux grandes multinationales françaises, il n’était pas aussi soumis à la politique française que d’autres présidents. Il faut aussi rappeler l’opposition de Chirac à Gbagbo.

Lynx.info : Comment expliquez-vous que la France et l’ONU refusent qu’on revienne sur le volet désarmement des rebelles avant les élections ?

Les conditions n’étaient pas acquises pour que l’élection se déroule correctement, mais la pression a été sans cesse mise sur Gbagbo pour l’organiser.

Lynx.info : On n’entend plus les officiels français parler depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo. Beaucoup d’africains disent que l’horreur des bombardements aurait traumatisé tout le monde. C’est votre avis aussi ?

Je ne vois pas qu’il y ait beaucoup d’informations et de commentaires sur les événements de Côte d’Ivoire et les circonstances atroces de l’arrestation de Gbagbo et de ses proches, dont plusieurs sont morts dans les locaux du Golf Hôtel. Ces atteintes aux droits de l’homme resteront une tache, même si on fait tout pour les oublier.

Lynx.info : Gbagbo et ses proches sont dans les prisons et son ethnie pourchassée. Alassane Ouattara selon vous pourra-t-il réconcilier les Ivoiriens ?

Pour l’instant c’est la terreur et l’intimidation qui règnent, qui ne sont pas propices à la réconciliation.

Lynx.info : Alassane Ouattara a avec lui des hommes comme Wattao, Soro, Fofié  Koukou, Sherrif Ousmane qui ont les mains plein de sang, des seigneurs de guerre. Pourra-t-il se défaire d’eux ?

Je ne pense pas parce qu’il a besoin d’eux. Ils contrôlent la totalité de la Côte d’Ivoire et imposent leur loi dans les rues d’Abidjan.

Lynx.info : La liberté de la presse est déjà mise sous éteignoir. Beaucoup prédisent déjà une dictature en Côte d’ivoire. Avez-vous le même sentiment ?

On va voir comment va évoluer le régime d’Alassane Ouattara. Les circonstances actuelles n’incitent pas à l’optimisme quant à la sauvegarde des libertés pour tous les habitants.

Lynx.info : Comment vous expliquez que pour la Côte d’Ivoire les politiques excepté l’extrême droite (FN) a parlé d’une seule voix ?

L’intervention française a aussi été condamnée par le NPA (nouveau parti anticapitaliste) et par quelques autres personnalités politiques du Centre et du PS. Mais il y a eu en effet un consensus médiatique pour accabler Gbagbo, qui, même s’il n’est pas sans reproche, a été victime depuis 2002, avec l’échec du putsch pour l’écarter, d’une campagne acharnée.

Lynx.info : Êtes-vous de ceux qui pensent qu’il faut juger Gbagbo ?

Il est peu probable que Gbagbo puisse être jugé de façon équitable. Il faudrait juger tous les crimes politiques qui ont été commis depuis dix ans en Côte d’Ivoire, notamment pendant ces dernières semaines, où on a connu un paroxysme de violences. C’est encore moins probable que cela puisse arriver. Donc on va avoir une justice de vainqueur, qui creusera les antagonismes entre les Ivoiriens.

Interview réalisée par Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse