Noupokou Damipi: Des millions de trop !

0

Un milliard, 500 millions, 400 millions… Qui peut dire combien Damipi a actuellement chez lui à la maison ? L’homme qui a pris le lourd dossier sur Contour Global serait devenu très lourd lui même en millions. Quand Faure a évincé le prof Léopold Gnininvi pour placer à sa main droite Damipi, comme ministre des Mines du Togo, les analystes disaient que ce garçon [ndlr, Faure] voulait rééditer la gestion très brumeuse de son père. Contour Global avec ce qu’il va apporter de dettes colossales, et le fardeau aux consommateurs togolais est entrain d’apporter par contre des milliards aux petits amis de Faure. Des sources recoupées et très vérifiables si un procureur où un juge indélicat existait encore au Togo,  le Lynx serait au haut de sa gloire pour avoir été le premier à dénoncer l’abominable. Noupokou Damipi (photo casquette blanche avec Faure) aurait enseveli plus du milliard de nos francs avec Contour Global et d’autres projets de son ministère.

Les millions  oui ! Mais où les déposer ?

Les voitures de luxe comme les Hummers,Touaregs, Mercedès C-Class… sont leurs petits jouets. Les villas, ils se comptent comme des petits pains chez les amis de Faure. Curieusement pour un pays classé parmi les plus pauvres du monde et une corruption endémique à laquelle les autorités togolaises semblent faire profil bas, la décence voudrait qu’on soit au moins humble quand on dirige un pays ! Signe des temps, le Togo se classe parmi les 44 pays les plus corrompus au monde selon L’ONG Transparency International. Quand il vint au pouvoir en 2005, Faure fait parler de sa gestion de la cité. Tour à tour Ferdinand Tchamsi fait déposer au Fonds d’Entretien Routier (FER) le bilan. Ensuite il menace de faire exploser la République 40 fois si on le touchait. De tous les recoupements du Lynx, le préfet de la République est lui aussi parrain de cette délinquance. Vient ensuite sa majesté Sam Bikassam « l’intouchable ». Quand nous avions braqué au Lynx nos yeux sur ces dérives, ces zouaves au Togo comme en Europe, nous ont traité de tous les noms d’oiseau pour enfin faire profil bas ! Le délinquant de la cité n’était pas seul. Mais ses maîtres, ont préféré le retirer la signature et le tampon de Togotelecom en attendant que la tempête passe. Il y a Marc Ably Bidamon qui est cramponné aux douanes tel un vautour sur une viande faisandée. C’est la « Ligue » que Faure est entrain de se bâtir pour que son pouvoir ait une vie longue. Il aurait appris la leçon chez son père. Sans argent, pas de pouvoir! Le confrère La Lettre du Continent l’a bien précisé et listé ces noms qui devraient piller le Togo pour faire survivre un clan, et les « sorciers blancs » du clan.

Dans l’armée, il aurait déjà bâti sa propre armée composée de frères du clan qui selon tous les recoupements font d’eux plus affairistes que militaires. Mais depuis que la DGSE française a menacé tous les ambassadeurs  du Togo en France comme en Belgique de dire à ces délinquants de voler « doucement », dans le cercle, tout le monde à changé de fusil d’épaule. Les fonds ne naviguent plus « faurtement » entre les banques. Des recoupements du Lynx, il en ressort que tous préfèrent mettre leurs butins à l’abri, dans leurs maisons. Des ministres de Faure seraient des banques roulantes. Incapables de les déposer dans les banques sûres en Europe parce que ne pouvant en justifier la provenance, merci aux nouvelles mesures européennes, c’est la course aux coffres souterrains. Les maisons sont envahies par des mallettes contenant d’effroyables sommes. Où les ont-ils trouvés ? Un Pascal Bodjona qui distribue d’énormes sommes aux journalistes véreux. Marc Ably Bidamon et Ingrid Awadé se sont taillés eux aussi des journalistes qui ne devraient pas écrire sur eux très « Faure ». Et le dernier dans la liste est Noupokou Damipi. Le ministre, aurait commencé par faire plein dans ses petits pantalons et dans ses chaussettes. Sa maison serait inondée de billets de banque et l’homme serait plus sur la défensive. Les plus malins comme le ministre Kokouvi Dogbé a eu l’idée de s’acheter une maison à Washington DC aux Etats- Unis avant de déguerpir de son ministère. Et comme le lecteur nous demande plus de clarté, sur ce lien : http://dc.blockshopper.com/search?q=Kokouvi+Dogbe  trône le nom du sieur Kokouvi Dogbé, la rue, la ville et le nom de celui qui le lui a vendu une maison qui de droit revient au peuple togolais.(Nous reviendrons sur ce ripou de la République). Une belle médaille de la haute distinction honorifique de son pays « l’Ordre du Mono » comme bon ministre sur la poitrine en plus donné par son ami Faure ! En 2007, c’est l’ami Gilbert Bawara qui avait la petite médaille. Quand on travaille à l’hôtel on vit de l’hôtel. Le reste des milliards, Kokouvi Dogbé le jongle entre filles et femmes superposées. Vous aviez dit Etat de droit Faure.

Voici l’Etat de droit et de bonne gouvernance que vous venez de bâtir pour que vivent les Togolais. Faure n’est pas différent d’un Sam Bikassam ou d’un Ferdinand Tchamsi. Il est un pillard de la République. Et le généralissime Seyi Mémène l’avait bien dit : « C’est lui qui avait le coffre « Faure » de son père. C’est lui qui avait tous les réseaux en main. C’est pourquoi nous l’avions choisi pour être le président, notre président… ». Pour le moment, on  ne sait pas encore pour combien de temps il va rester encore comme un président-prédateur de son propre pays.

Djima Matapari Lynx.info

 

 

Laisser une réponse