NOTRE GRANDE ROYALE A NOUS [Par Bodi Banche Bodelin]

0

Je l’ai connue quand j’étais petit élève au Lycée,
Telle une gladiatrice, elle se battait contre tous !

Elle se battait contre les courants obscurantistes,
Elle se battait contre les adeptes de la précocité !

Telle une mère poule, elle se battait
Pour protéger les jeunes filles des prédateurs
Qui pensaient que
L’école du blanc tuerait en elles
Les valeurs cardinales de la communauté,
Les détournerait du chemin de Dieu
Les détournerait de leurs devoirs de femmes !

De la Grande Royale de l’aventure ambigüe de la ville de Sokodé
Elle était devenue à mes yeux, la Simone de Beauvoir de Lomé

Aux côtés de ses pairs les Parlementaires,
Elle a été l’une des pionnières à hisser le voile dans le jardin national
Elle a tracé la voie royale qui des étalages de marchés de quartiers,
Conduit les femmes de sa communauté dans les arènes de la politique !

De la Grande Royale de Sokodé à la Simone de Beauvoir de Lomé
Elle a contribué à écrire l’histoire de sa ville, de Tchaoudjo et de son pays
Dont une à une, le moment venu, les pages s’ouvriront à la jeunesse togolaise !

Elle s’appelait Azia Zinabou Tchakala, épouse Issa-Touré, qu’elle repose en paix !!!

Bodi Banche BODELIN
Chroniqueur
(Extrait de : Si Sokodé m’était conté.
Lomé, 22 mai 2019)

Laisser une réponse