Nicolas Lawson: Il tire sur Jean-Pierre Fabre

0

 

Ma lettre fait suite à notre dernier entretien à votre domicile et à mes diverses tentatives pour le rapprochement entre votre parti et les autres de l’opposition en vue de parvenir à une entente cordiale et à la définition d’une stratégie commune pour la réussite démocratique.

Malheureusement, votre attitude déconcerte toutes les espérances et trouble notre conscience.

Vous devez également vous souvenir que ce sont les délégués choisis par votre ancien parti, l’Union des Forces de Changement (UFC) et ceux du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), qui se sont joints à ceux du RPT au sein dans les CELI, pour proclamer la victoire de M. Faure Gnassingbé.

Les comportements antidémocratiques, immoraux et hautement condamnables de ces délégués, ont été consommés. Et nous avons dû les laisser s’accomplir.

Avez-vous des solutions pour remédier ce travail pernicieux de vos délégués et à la répétition de leur déloyauté et fourberie lors des prochaines élections ?

Si non, le combat que vous menez est néfaste pour notre pays et demeure un folklore funéraire.

Maintenant que votre ancien maître, naguère irréductible et le seul vrai opposant, s’est rallié au RPT, votre nouveau parti ANC continue le même combat en opposant la même hostilité tragique au régime en place et le même mépris à l’égard des autres partis de l’opposition.

Monsieur le président, je vous invite fraternellement à vous élever au dessus du populisme destructeur, à abandonner cette opposition systématique néfaste et ce fiel contre les opposants qui ne marchent pas avec vous.

Nous devons nous unir malgré nos divergences pour arrêter la descente aux enfers et reconstruire le pays.

Fait à Lomé, le 09 mai 2011.

Le Président du PRR

Nicolas Lawson

Laisser une réponse