Mgr Nicodème: Barrigah : Ce prélat est têtu !

0

 

Revoilà le national Nicodème Barrigah. Après un périple en Europe, au Canada et aux Etats-Unis qui a fait pschitt, l’homme de Dieu tient toujours à faire chanter les Togolais. Alors qu’on l’accuse de comportements tordus, il n’en a cure. Voilà un prélat enseveli  par le pouvoir de Faure et qui sert désormais de béquilles à la dictature. Partout où il est passé en Europe, l’homme a eu un accueil qu’on réserve aux faux types. Conscient de ce flop lors de sa tournée, il trouve que c’est le défaut de communication qui a éloigné les Togolais des luxueux hôtels dont il était le locataire. Comme s’il ne savait pas que, si on veut parler des milliers de morts, on prend au sérieux les démarches ! Revenu au pays, il voudrait continuer là où il a laissé le CVJR pour aller prendre un peu d’air d’été chez les blancs. Ça fait du bien murmure-t-on dans son entourage. « Monseigneur est revenu plus décontracté » ajoute une source proche de lui.

L’idée trouvée actuellement est d’ammené les bourreaux et les victimes à se parler, mais pas devant un juge, mais devant ceux qui ont financer son voyage : l ’UE et le PNUD. Quand on a brassé des millions pour un voyage bidon, il faut faire un rapport et masturber les esprits par des histoires  qui relèvent d’une vraie coterie. Dans un texte retransmis seulement au confrère republicoftogo.com , le seul véritable organe à lui faire la pub, il est question de débuter mardi par des ateliers et des audiences, où Patrick Spirlet, représentant de l’UE et une institution aussi corrompu comme le PNUD seront qui l’avocat des bourreaux, qui le juge qui devrait appliquer la loi. Barrigah se réservant le rôle de Mgr Desmond Tutu. Toute honte bue, il résume comment, il pense faire parler les bourreaux et les victimes choisis dans le tas et pour la circonstance. Donc en parfaite symbiose avec Faure : « Ces audiences permettront de donner aux victimes et aux survivants l’occasion de témoigner et d’être entendus et offrent la possibilité de susciter un débat national et de reconnaître officiellement et publiquement les préjudices passés ». Tout ceci rime avec hypocrisie monstre, et Mgr devrait arrêter de jouer au « têtu » en voulant réecrire l’histoire des tueries au Togo. Mon père, les Togolais ne veulent pas de vous comme réconcillateur. C’est pas trop difficile à comprendre !

Camus Ali Lynx.info
 

 

Laisser une réponse