Me Mario Stasi: « On nous a dit que les deux frères Gnassingbé sont pour la conciliation »

0

 

Pour connaître la vraie version qui entoure la guéguerre entre les frères Gnassingbé, il faut être dans le secret des dieux si ce n’est être aussi un Gnassingbé. Ce qui pouvait être une affaire à porter à la connaissance  du public parce que relevant d’une atteinte à la sureté de l’Etat, est désormais couvert par un flou abominable et révoltant. Faure est passé au pourrissement de l’affaire du coup d’Etat, dite encore l’affaire de coup de Pâques. Ensuite, on a fait en sorte de brouiller le site www.­kpatchagnassingb­e-­avocats.­com qui servait de relais au député putschiste et prisonnier. Interrogé par le Lynx, Me Mario Stasi dit: « Ne pas s’être rendu compte que le site de son client n’existait plus » et de terminer dubitatif que c’est le Lynx qui l’en informait. Sur le dossier resté au point mort, l’avocat a bien tenu à rappeler que : « Les proches de Kpatcha leur avaient dit que les frères étaient pour la conciliation ». Et de terminer qu’il restait toujours un des avocats de Kpatcha Gnassingbé. Mais que peut cacher une conciliation qui devient drôle avec la durée qu’on observe? Du côté de Faure, on ne peut pas nous dire non plus que cette affaire, que les Togolais attendent, de se voir réglée devant la justice pour connaître le vrai visage de leurs dirigeants, doit être reléguée à une affaire de famille. Notons que l’affaire de « vrai-faux » coup d’Etat a endeuillé des familles qui ont perdu leurs fils et mis en prison plus d’une dizaine d’officiers et de sous-officiers sans compter le journaliste Jaures Tchéou. Ces Togolais aussi ont besoin que justice soit rendue afin qu’ils puissent avoir réparation. Au delà de tout ce qui se passe, il faut noter qu’il y a une volonté manifeste des autorités d’étouffer la vérité. Conciliation ne veut pas dire laisser les uns en prison quand les autres pavanent et sautent d’avion en avion sous le prétexte qu’ils ont le pouvoir de cadenasser les autres et d’imposer leur lois au peuple comme si le Togo était une République bananière.

Camus Ali Lynx.info

 

 

Laisser une réponse