Mandela, un héritage qui divise [Par Stéphane Alidjinou]

1

Héros de la lutte anti-apartheid, l’image d’icône de Nelson Mandela nous paraissait sans tache dans le cœur des Africains jusqu’à ce que les réactions des internautes à un article paru sur Ecofin nous ramènent à une réalité plus mitigée.

L’un des poings levés les plus célèbres de l’histoire et un cri de rage : « Amandla Ngawethu ! ». Si ce geste de Nelson Mandela (photo), symbole de la résistance d’une Afrique du Sud opprimée, a eu raison de l’apartheid, qu’est-il advenu du slogan « le pouvoir au peuple » ? Sur cette question comme sur son statut de héros, l’héritage Mandela, aujourd’hui, divise.

Premier président noir de l’Afrique du Sud, l’image de messie de Madiba n’est plus intacte dans le cœur d’une partie de la jeunesse africaine qui la remet en question. Il aurait vendu la cause des Noirs pour une portion de pouvoir.Certains commentaires d’internautes relatifs à un article d’ecofin parlent d’un deal occulte entre l’icône de la paix et le pouvoir blanc.

« Un traître », lâche, plus acerbe, Julius Malema, jeune dissident de l’ANC qui reproche à Mandela d’avoir fait trop de compromis et préféré la réconciliation raciale à la justice et à la réparation. Mais même cette nation arc-en-ciel, autel de tous les sacrifices décriés aujourd’hui, ne serait, pour emprunter le mot de Winnie Mandela, qu’une « illusion ».

Loin de faire l’unanimité, ces allégations divisent. Le statut de héros du prix Nobel de la paix 1993 reste indéboulonnable dans la mémoire collective.

Si l’histoire récente retient de Mandela l’homme de paix inspiré par Gandhi et Martin Luther King, cette image ne saurait effacer celle du résistant qui a créé au sein de l’ANC Umkhonto We Sizwe (le fer de lance de la nation), une organisation de guérilla qui rappelle a contrario les méthodes de Malcolm X.

Loin d’écorner la noblesse de l’humaniste qu’était Mandela, cette facette de résistant armé suggère une reconsidération de l’image de larbin qui lui est accolée aujourd’hui.

Il serait peut-être plus juste de voir en Madiba un esprit visionnaire qui a su faire les choix qui s’imposaient, au gré des évènements, et influencer l’histoire du monde, au-delà de son Afrique du Sud natale.

Révolutionnaire devenu opportuniste ou emblème d’une Afrique du Sud arc-en-ciel ? La vie de Nelson Mandela parle d’elle-même. Il reste le socle de la lutte qui a abouti à la chute du régime de l’apartheid. La vraie interrogation porte sur le statut de héros. Qu’est-ce qu’un héros ? Un homme avec ses faiblesses ou un homme infaillible ?

source : https://www.agenceecofin.com

Un commentaire

  1. NELSON MANDELA AVAIT MENE ET GAGNE LA BATAILLE DE LAPARTHEID L Afrique du sud avait beaucoup de problèmes et il fallait les solutionner un à un Mandela avait fait sa part C est aux générations actuelles d arracher les biens aux mains de la minorité pilleuse en votant des lois justes et en punissant les voleurs a col blanc

Laisser une réponse