Mali: Les deux journalistes français Ghislaine Dupont et Claude Verion exécutés

0

Journalistes à RFI, ils ont été retrouvés morts après avoir été enlevés à Kidal par des hommes armés à la mi-journée.

Quelques jours seulement après la libération des quatre otages français d’Arlit, Claude Verlon et Ghislaine Dupont, deux journalistes français de Radio France Internationale (RFI) en reportage dans le nord du Mali ont été enlevés et tués ce samedi à la mi-journée à Kidal, fief des séparatistes touaregs du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA).

Le Quai d’Orsay a confirmé leur mort.

Les corps des deux journalistes auraient été retrouvés criblés de balles à l’extérieur de la ville.

Le président François Hollande a exprimé dans un communiqué son «indignation» et a annoncé qu’il réunira dimanche matin les concernés «pour établir précisément les conditions de ces assassinats».

Selon le communiqué du ministère des Afaires étrangères, les deux journalistes «avaient été enlevés à Kidal par un groupe armé» et «les services de l’Etat français, en lien avec les autorités maliennes, mettent tout en œuvre pour que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur les circonstances de leur décès».

«Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été enlevés devant le domicile d’Ambéry Ag Rissa, un éminent représentant du MNLA de Kidal. Ambéry Ag Rissa a entendu un bruit suspect dans la rue, des coups de crosse portés contre le véhicule de nos reporters», rapporte RFI sur son site. «Il a alors entrouvert sa porte et a vu les ravisseurs embarquer nos deux journalistes dans un véhicule 4×4 beige. Les ravisseurs, qui étaient enturbannés et parlaient tamashek [langue parlée par les touareg, ndlr], l’ont menacé de leurs armes et l’ont sommé de rentrer chez lui.»

Selon plusieurs témoignages indirects recueillis à Kidal et Bamako par la radio, les deux reporters «ont été tués à environ quinze kilomètres à l’est de Kidal, sur la route qui mène à Tinessako. Selon nos informations, ils ont été tués peu après leur enlèvement»

Ghislaine Dupont (Photo RFI)

Ghislaine Dupont (Photo RFI) et Claude Verion s’étaient déjà rendus à Kidal en juillet pour la présidentielle malienne. Ghislaine Dupont, journaliste expérimentée spécialiste de l’Afrique à RFI depuis des annés, avait quitté Bamako pour Kidal mardi, en vue d’émissions spéciales sur le Mali devant passer sur RFI les 7 et 8 novembre. La station est très implantée et écoutée en Afrique. «Ghislaine Dupont était un exemple pour beaucoup de ses confrères et suscitait l’admiration au sein de la rédaction», souligne RFI.

«On ressent une très grande colère», a réagi Marie-Christine Saragosse, Directrice Générale de RFI, au micro de France Inter. «Ghislaine Dupont et Claude Verlon étaient une journaliste et un technicien très aguerris, qui faisaient un travail de fond, en essayant de donner la parole à tous les Maliens.» Ils ont été tués par «des barbares».

Rfi

Laisser une réponse