Madjé Yawovi Agboyibo : Son vrai visage !

0

Depuis le temps on s’interroge sur ce que cherche vraiment Madjé Yawovi AGBOYIBO. Que fait-il ? Et quel rôle joue t-il ? Cet homme n’a jamais été quelqu’un de sincère pour la bonne cause du Togo.

Le peuple Togolais pense bien connaître Madjé Yawovi AGBOYIBO ! Mais cet homme est dans un double jeu. Le voilà dans sa réelle pensée et son rôle depuis le commencement de la lutte pour la démocratie au Togo. Avocat de son état il n’a jamais joué franc jeu avec l’opposition. Opposant le jour et ami dans les couloirs de Lomé 2 la nuit.

Que faisait-il exactement auprès du feu président Etienne Gnassingbé Eyadema ?

Après les évènements du 05 octobre 1990, plusieurs associations de l’opposition se sont regroupées afin de former le FAR (Front des Associations pour le Renouveau). Dans le cadre de la charte des partis politiques du 12 avril 1991, face à la situation et à la détermination des Togolais aux idéaux que défendait l’association le CATR (Comité d’Action contre le Tribalisme et le Régionalisme), ces dernières se sont retrouvées le 30 avril 1991 à l’hôtel Sarakawa pour un meeting. A l’issu de celui-ci, le CATR a été transformé en une association de parti politique nommée, le CAR (Comité d’Action pour le Renouveau).  Ce comité comptait pour membres fondateurs : Me AGBOYIBO, Me HEGBOR, Me APEVON, Me ZOTCHI et bien d’autres.

Ce fût alors le début d’un vrai « business » pour celui qui plébiscite être le président de ce parti politique CAR.  Agboyibo a bâti ce parti sur des mensonges et des divisions. Présent à Lomé 2 la nuit, parce qu’il cherchait à se rapprocher de Eyadéma dans le but de faire conduire son parti. Son objectif est de se montrer en contradiction et contre les actions de la classe politique de l’opposition. L’opposition œuvrait à l’époque pour de vrai changement et le départ d’Eyadéma de la Présidence. Le parti politique d’Agboyibo n’est qu’un simple parti satellitaire du RPT/UNIR. Agboyibo est un fin diviseur, dribleur et roublard sur la scène politique togolaise. Sa stratégie est de « diviser pour mieux régner ». Il manipule les hommes de médias pour  conserver sa stratégie de leadership et ses manigances. Au lieu de rechercher le consensus auprès des autres leaders de l’opposition pour la bonne cause du peuple, il œuvre pour affaiblir le dynamisme de l’opposition et les mouvements populaires juste pour des fins   personnel.

Il fait partir de l’un des principaux acteurs de l’opposition.  Ses actions l’ont démontré en 1993, 1998, 2005, 2007, et 2010, mais encore tout récemment en avril 2012 dans la création du CST (Collectif Sauvons le Togo). Cet homme est un réel handicape, un obstacle pour l’opposition, surtout pour l’alternance et l’évolution de notre pays. Il vient de le prouver par la jonction le vendredi 3 août 2012, de tous les partis politiques satellitaires du RPT/UNIR : CAR, CDPA, MCD, UDS-Togo, et PDP, qu’il a nommé « Arc-en-ciel ». Sa finalité est d’entraver le dynamise populaire du CST et de sauver ce régime cinquantenaire dénoncé par le peuple.

On s’en souvient très  bien du dernier congrès du CAR tenu du 17 au 18 octobre 2008 sur le site de la Foire de Togo 2000, où Me Dodzi APEVON a été désigné comme le président du parti et Me Madjé Yawovi AGBOYIBO passe le témoin et devient président d’honneur. Cette action a été appréciée, félicitée et encourager par tous à tel point qu’on avait demandé à d’autres vieux leaders comme Léopold GNININVI (CDPA), Edem Edouard KODJO (CPP), Zarifou AYEVA (PDR) et Gilchrist OLYMPIO (UFC) d’emboîter le pas de ce dernier.

Fort est de constater que Agboyibo ne veut pas quitter la scène politique .Ce qu’il justifie au cours d’une conversation : « Je regrette d’avoir confié mon parti à Dodzi APVON. Il est trop proche de l’opposition et surtout de l’ANC et le FRAC » et il ajoute « c’est sur Jean KISSI que je compte au moins lui il va m’obéir. Depuis qu’il est à la tête de mon parti l’argent ne rentre plus dans la caisse. »

Selon l’opinion publique, pourquoi à chaque discussion, que ce soit à la présidence, à la primature et autres lieux, AGBOYIBO est toujours accompagné d’APEVON ? N’a-t-il pas confiance en lui ? Et nous fait croire le contraire ?

Depuis un certain temps, les bruits cours qu’entre APEVON et AGBOYIBO le courant ne passe plus. Ceci est une vérité et nous pouvons l’affirmer et le confirmer.

Yawovi AGBOYIBO et son ami Gilchrist OLYMPIO pensent que, le parti est un bien personnel et surtout de fonds de commerce. Ces deux tourtereaux doivent comprendre qu’ils ne seront jamais un Président de la République du Togo.

Les ténors du parti CAR et de l’UFC ont tout simplement abandonné le navire et le capitaine. Ces deux partis politiques ont sombré. Ils doivent se rendre à l’évidence et voir les réalités en face.

Pour l’élections législatives du 25 juillet 2013, combien ces hommes politique du parti satellitaire de RPT/UNIR ont-ils encore empoché pour accompagner ce régime a volé une énième fois le vote du peuple. Et eux-mêmes n’ont-ils pas honte qu’on les a attribué 3 et 6 sièges de députés pour la nouvelle assemblée nationale

Aujourd’hui, le peuple togolais doit prendre du recul afin de savoir qui cherche réellement l’alternance, la démocratie et un vrai changement pour notre pays. Nous conseillons sincèrement à tous ces vieux leaders politiciens de ventre, de vider le planché car le peuple n’est plus dupe. En politique il est préférable de sortir par la grande porte avec honneur et fierté que par la fenêtre.

Kokou SAYA 

La Nouvelle

 

 

 

Laisser une réponse