Libye : Quand l’AFP ment !

0

 » Libye: doutes autour de la capture du porte-parole de Mouammar Kadhafi  » titrait l’AFP ce 30 septembre.

Le souci c’est qu’il y a jamais eu de doutes. Dès 18h hier soir, Luc MICHEL, leader d’ELAC, les Euro-Libyan Action Committees (la principale organisation internationale de soutien à la Jamahiriya) diffusait un communiqué concernant cette manipulation de l’information.

Les escrocs du CNT – politiques mais aussi financiers, les fonds libyen et le pétrole font l’objet d’un gigantesque hold-up vers des comptes privés du CNT et des politiciens occidentaux – sont aussi des faussaires de l’information. Depuis le premier jour du coup d’état organisé par l’OTAN en Libye, les politiciens et les djihadistes alliés de Benghazi diffusent un flux ininterrompu de fausses nouvelles. Les dirigeants de l’OTAN ne sont pas en reste. Jusqu’à la CPI fantoche qui confirmait en plein raid de l’OTAN sur Tripoli  » l’arrestation de deus fils de Kzdhafi  » (sic). Tout cela est classique. Depuis Sun Tzu et son  » Art de la Guerre  » la désinformation est une arme majeure de toute guerre.

Le souci c’est que les medias de l’OTAN, rejoignant la propagandastaffel islamiste du Qatar, reprennent depuis février 2011 sans vérification ni recul ces mediamensonges …

Hier, expliquait l’AFP,  » Des chefs des troupes du CNT combattant près de Syrte ont affirmé avoir capturé Moussa Ibrahim, ancien porte-parole du colonel Mouammar Kadhafi, alors qu’il fuyait la ville assiégée (…)Deux commandants dépendant du Conseil national de transition (CNT) ont indiqué jeudi soir avoir reçu des informations émanant de combattants sur le terrain selon lesquelles Moussa Ibrahim aurait été capturé aux abords de Syrte, chef-lieu de la région d’origine de Mouammar Kadhafi, située à 360 km à l’est de Tripoli.
 « .
Il faudra 24h pour que les journalistes de Msieur Sarko ajoutent que  » des doutes pèsent sur cette arrestation « . On notera aussi que notre frère Moussa IBRAHIM est toujours le porte-parole du leadership jamahiriyen et de la Résistance libyenne. Le terme  » ancien  » dévoile déjà la partialité de l’AFP.

Pourtant le site d’ELAC et du JAMAHIRIYAN RESISTANCE NETWORK (*) démentait dès ce jeudi soir. Et vendredi matin, le site internet de la télévision Allibiya, chaîne pro-Kadhafi, a démenti cette information la qualifiant de  » rumeur mensongère destinée à détourner l’attention de l’échec des combattants anti-Kadhafi à Syrte « .

Pris la main dans le sac (pour rester polis), le CNT se voit même contraint de démentir. A Misrata, un porte-parole du Conseil militaire du CNT, Adel Ibrahim, a fait part de son scepticisme:  » si les combattants de Misrata l’avaient capturé, ils nous l’auraient dit  » (sic), a-t-il indiqué à l’AFP.
La veille pourtant, Moustapha ben Dardef,  » commandant  » d’une brigade du CNT, avait annoncé triomphalement :  » Les combattants de Misrata nous ont contactés pour nous annoncer que Moussa Ibrahim avait été capturé « . Un autre  » commandant  » (au CNT tout le monde est commandant, comme tout le monde était colonel dans les armées mexicaines du début du XXe siècle), Mohammed al-Marimi, avait aussitôt confirmé:  » Moussa Ibrahim a été capturé par les révolutionnaires de Misrata alors qu’il roulait à bord d’une voiture hors de Syrte  » (resic).

Le Dr Moussa Ibrahim s’est exprimé à plusieurs reprises sur la chaîne satellitaire Arraï, basée en Syrie, devenue également l’un des canaux de communication de Mouammar Kadhafi et de la Résistance libyenne.

La semaine dernière, cité par Arraï, il avait encore appelé à la « résistance » faisant état de « victoires qualitatives » notamment à Bani Walid, un des fiefs pro-Kadhafi avec Syrte que les pro-CNT peinent à faire tomber, et Sebha, un autre bastion. Qui n’est pas non plus  » aux mains des anti-Kadhafi « , l’AFP s’enferrant irrémédiablement dans ses mediamensonges.

(*) http://www.elac-committees.org/

Laisser une réponse