L’hypocrisie révoltante de la CDPA

0

À défaut de gagner pour une seule fois dans son histoire de parti politique, un seul siège au parlement, les socio-démocrates togolais ont leur tactique : sabordé tout sur leur passage. Humiliée aux législatives de 2007 avec zéro député, battue aux présidentielles de 2010, la CDPA, ironise un togolais c’est: «  le nombre des élèves du Lycée de Tokoin plus le Pr Léopold Gnininvi ». Le score de leur égérie Mme Brigitte Jonhson Adjamagbo n’a pas dépassé les 0,00000058%. Cette dernière transporterait aussi une histoire de vente de diplômes sous ses jupes. A cela  s’ajoute les sous qu’elle aurait soutirée à la chancelière allemande prétextant qu’elle avait une côte de popularité au Togo pour les élections du 4mars 2010. Depuis sa défaite, plus rien. Histoire d’attendre dans le bois pour une prochaine occasion et de monter sur le perchoir comme ministre et sans base électoral.

Un parti qui n’a de base que ceux qui le dirigent, celà devrait faire penser encore ses tenants. Il fallait créer un parti. Le Pr Léopold Gnininvi l’a crée. Pour le reste, c’est des crocs-jambes aux autres partis de l’opposition. Pardon, on ne pas pas dire aux togolais que depuis le 4 mars on ne sait pas entre Fabre et Gilchrist qui choisir. Dans un communiqué de mouchards sinon de vrais hypocrites, la CDPA a déversé son venin : «  La CDPA voudrait manifester son grand embarras face à cette situation d’autant qu’elle estime que l’UFC est un des maillons les plus importants des forces en lutte pour la démocratie, le respect des droits de l’homme et le bien être des citoyens au Togo. C’est pourquoi la CDPA souhaite vivement que les protagonistes de la crise interne trouvent un compromis afin de retrouver le chemin de l’unité, et ce, dans l’intérêt de notre lutte commune et de celle du peuple togolais. En conséquence, et pour éviter de donner l’impression de jouer une tendance contre l’autre, la CDPA se voit dans l’obligation de décliner votre invitation. » Comme si leur présence a jamais éte utile pour un parti politique si ce n’est le RPT !

D’ailleurs, l’un de ses pères fondateurs Logo Dossouvi n’a pas hésité a le dire au micro du Lynx quand il a fait un replie stratégique lui aussi du côté de ceux qui l’on autrefois testés aux électrodes : « Que savez-vous d’eux [ ndlr, les opposants] Camus ? Moi je les connais jusqu’a leur anti-chambre » Tout est dit !  Plus loin, depuis, que la fille du Pr Gnininvi est tombé dans les escarcelles de Faure, le Pr Gnininvi lui aussi a pris goût à la veuve Simone Gnassingbé il paraît. Logo Dossouvi décrit un peu la nouvelle amitié entre Faure et le Pr Gnininvi : «  C’est lui qui sable le champagne avec Faure. Pas moi ». Si l’histoire de la CDPA nous était racontée….

Djima Matapari Lynx.info

 

Laisser une réponse