Levée du mandat d’amener annoncée par la défense de Soro, «mensonge et pure invention» pour les avocats de Michel Gbagbo

0

 

Arrestation musclée de Michel Gbagbo
Arrestation musclée de Michel Gbagbo
Le Mandat d’amener est donc toujours en cours, et pourra être exécuté par les forces de police

 

Alors que la défense de l’actuel président de l’Assemblée Nationale annonçait mardi la levée du mandat d’amener contre leur client, Me Habiba Touré dement ce jour l’information. Au nom des avocats du fils de l’ex chef d’Etat ivoiriens elle révèle dans un communiqué que tout cela relève d’une pure invention du conseil du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

« Mensonge ! Mensonge ! Mensonge ! Quand le mensonge s’érige en moyen de défense, c’est que le Défendeur craint la vérité », relève t’on dudit communiqué.

« En tout état de cause, le Mandat d’amener n’a jamais été levé ! La propagande actuelle relative à la prétendue levée de ce Mandat est une pure invention. D’ailleurs, personne ne sera capable de présenter une quelconque décision judiciaire sur cette levée de mandat imaginaire. Le Mandat d’amener est donc toujours en cours, et pourra être exécuté par les forces de police, à tout moment, dès la fin de la COP21. » poursuit l’avocate.

Elle tient également à rappeler au chef de la diplomatie ivoirienne, Charles Koffi Diby qui a protesté contre la France quant au mandat d’amener adressé à la deuxième personnalité du pays que , « le Gouvernement, n’a aucun pouvoir pour annuler un Mandat d’amener. Cela traduit encore une fois, malheureusement les errements intellectuels des auteurs de tels propos. En tout état de cause, il convient d’indiquer qu’en application des dispositions de l’article 134 du Code de Procédure Pénale français, Monsieur Guillaume Soro est désormais considéré comme mis en examen, ce qui aggrave son cas par rapport au statut de Témoin Assisté qu’il avait auparavant. »

En ce qui concerne la plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre de Michel Gbagbo annoncée par la défense de celui qui est englué dans une affaire d’écoutes au Burkina, Habiba Touré Search Habiba Touré révèle dans son document que le Tribunal de Grande Instance de Paris n’a confirmé aucune plainte à ce jour contre son client.

« En ce qui concerne la plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre de Michel GBAGBO, le Tribunal de Grande Instance de Paris nous confirme qu’aucune plainte n’a, à ce jour, été déposée », a-t-elle démenti, avant de poursuivre: « Au surplus, Michel Gbagbo ne redoute pas une telle plainte, non seulement par son caractère absurde, mais qui de surcroît lui permettrait enfin de rencontrer le Juge dont il n’a pu honorer les convocations du fait des empêchements dont il a été victime. »

La juge Française Sabine Kheris a lancé lundi un mandat d’amener contre Guillaume Soro à son domicile Parisien afin de permettre à la police de l’acheminer vers la juge, excédée des multiples refus de convocation de l’ivoirien qui jouit d’une résidence en banlieue parisienne.

Abidjan a protesté mardi contre la procédure judiciaire qui ne respecterait pas les accords de Coopération établis à Vienne en Autriche, avant que les avocats de l’ex chef rebelle nous informent que ce mandat d’amener avait été levé par la juge.

Pour rappel, Michel Gbagbo a porté plainte contre Guillaume Soro et les ex chefs de guerre pour «enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants» lors de son incarcération à la prison civile de Bouna au nord-est du pays en 2011.

Avec la réaction de la défense de Michel Gbagbo après celle de Soro, les jours à venir nous diront qui dit vrai entre les deux parties.

Affaire à suivre…

Monsaphir TV

Donatien Kautcha, Abidjan

{fcomment}
 

Laisser une réponse