Les femmes infidèles en quête de bonheur

0

70% le taux de femmes infidèles chez les femmes mariées depuis au moins cinq ans contre 72 % des hommes

Les femmes aussi seraient infidèles et à la recherche de relations extraconjugales. Ces derniers temps, on ne parle plus que de ça ! Les statistiques s’envolent :

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à avouer être infidèles, et ne plus s’interdire de vivre des relations extraconjugales. L’infidélité, plus précisément les femmes infidèles, sont en plein développement : les femmes se désinhibent, oublient leurs complexes et admettent vouloir croquer la vie à pleines dents ! Les femmes infidèles assument leurs envies et leur quête du bonheur et ce d’autant plus si cela doit passer par des relations infidèles, certaines sans lendemain et parfois même avec un homme plus jeune…

Les femmes infidèles de la nouvelle génération

En matière de sexualité, les femmes de l’an 2000 sont plus décomplexées et deviennent des femmes infidèles plus que jamais ! L’émancipation des femmes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et les évènements de mai 1968 y sont sans doute pour quelque chose lorsque l’on parle de liberté de la femme et de femmes infidèles. En effet, leur niveau d’instruction a comblé le retard pris par des années de soumission et a rejoint celui des hommes. L’accès au marché de l’emploi est une étape supplémentaire pour toutes les femmes du monde et leur liberté individuelle. Cet accès leur donne une réelle place dans la société, une légitimité et leur prouve qu’elles y jouent un rôle décisif voire indispensable. Dorénavant les femmes travaillent et jouissent d’une autonomie financière, les femmes infidèles assument, et succombent davantage aux tentations dues aux nombreuses rencontres possibles sur le lieu de travail.

L’évolution de la société face à l’infidélité

Les mœurs évoluent, mais les clichés sont parfois encore encrés dans les esprits. Notre héritage judéo-chrétien a encore du mal à admettre l’image d’une mère de famille infidèle. « Le regard sur les hommes infidèles et sur les femmes infidèles est différent, notamment parce que la femme peut tomber enceinte…», explique Maria Bevilacqua, psychothérapeute. Mais l’apparition des moyens de contraception leur a permis une certaine liberté et une égalité par rapport aux hommes, les femmes peuvent être infidèles sans contraintes. Elles peuvent désormais vivre pleinement leur sexualité sans aucune culpabilité ce qui leur permet par ailleurs de mieux assumer d’être infidèles du fait de leur indépendance. La loi sur l’IVG de 1974 leur a également permis d’être femme à part entière, pleinement maîtresse de son corps et de son destin.

L’infidélité, l’évolution des comportements Humains

Des femmes devenant infidèles ? Cette transformation s’accompagne de faits et gestes jusque-là réservés à ces messieurs comme la consommation d’alcool, de tabac … Les femmes infidèles s’assument et tendent petit à petit à calquer le modèle masculin. Le célèbre rapport Hite de 1976 avait déjà jeté un pavé dans la mare en estimant à 70% le taux de femmes infidèles chez les femmes mariées depuis au moins cinq ans contre 72 % des hommes. Les sondages récents confirment cette tendance dont personne ne veut entendre parler : les différences entre hommes et femmes dans le domaine des infidèles s’estompent. Cependant, il est important de noter que l’évolution des comportements des femmes infidèles dépend encore beaucoup des milieux socioculturels et éducatifs desquels elles proviennent. Aujourd’hui, les femmes aussi sont en droit de réclamer du plaisir et de la satisfaction sexuelle au même titre que les hommes, quitte à être infidèles et à ce que cette satisfaction sexuelle se fasse en dehors du lit conjugal.

leuromag.fr 

Laisser une réponse