Les Droits régaliens et sécuritaires des premières personnalités de l’Etat

0

Le 13 Janvier 1963, Sylvanus Olympio, premier Président démocratiquement élu du Togo est abattu à l’aube ! Il n’avait en tout et pour tout, que cinq gardes pour veiller sur lui et sa famille ! Sur les cinq corps habillés qui le gardaient cette nuit-là, seuls trois avaient leurs armes chargées ! De vieux fusils rudimentaires pour garder un Chef d’Etat d’une République noire ! Si le Président avait vingt gardes de corps, puissamment armés qui gardaient sa maison, ce 13 Janvier 1963, il ne serait pas tué ! A l’annonce de sa mort, personne n’a levé le petit doigt, ni à Lomé, ni à l’intérieur du pays, d’où ce commentaire acerbe d’un expatrié, le 24 Janvier 1963 :

« Si quelqu’un meurt pour le peuple togolais, il est mort pour rien ! »…

Bob AKITANI était le candidat de toute l’opposition togolaise, pour affronter Faure GNASSINGBE, en 2005. Ce vieillard fatigué, à la santé fragile, fut désigné, contre tout bon sens, pour affronter le candidat du RPT, qui n’avait que 39 ans à l’époque ! On connaît la suite… Le vieux candidat malheureux tomba gravement malade quelques mois après le calvaire électoral à lui imposé par l’opposition. Il fit une commotion cérébrale. A mon retour d’exil en 2007, je proposai, dans une déclaration publique dans la presse, une quête de mille francs au minimum, par personne, pour aider notre candidat malheureux à la Présidentielle de 2005. J’avais tablé sur 500.000 personnes, ce qui allait donner 500.000 x 1000F = 500.000.000 f, soit un demi-milliard de FCFA. Cela était largement suffisant pour couvrir ses frais d’hospitalisation et de convalescence… Mais personne ne répondit à mon appel. Le vieil homme mourut à Paris, dans la solitude de ses proches et de Gilchrist Olympio , qui l’aida financièrement. Bob Akitani est mort dans l’oubli. Tous ceux qui l’ont porté à la candidature de la Présidentielle de 2005 ont même oublié son nom, qui n’est plus jamais apparu dans les manifestations de l’UFC ou de l’ANC…

« Si quelqu’un meurt pour le peuple togolais, il est mort pour rien : »…

Le nouveau ministre de la Santé et de la Population, Dr David IHOU allait effectuer sa première mission à DAPAONG, en Novembre 1991. Sa délégation  allait prendre place dans quatre véhicules. Le ministre allait prendre place dans sa voiture 4×4 de commandement, quand il demanda à voir les contrats d’Assurance des 4 véhicules RTG du convoi. Aucun des véhicules n’était assuré ! Je remontai tranquillement dans mon bureau et demanda au directeur financier de mon ministère d’aller prendre les assurances pour les 4 véhicules, avant que nous ne partions. Ce qui fut fait en une heure, et  nous partîmes 90 minutes plus tard. Si mon véhicule de commandement faisait un tonneau et que Dr IHOU mourrait ou est paralysé à vie, qui va le traiter ou s’occuper de sa convalescence et de ses enfants ?

Les trois premiers personnages de l’Etat sont le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale et le Premier Ministre…

Prenons d’abord le cas du Président de l’Assemblée Nationale, le 2ème personnage de l’Etat. Il doit bénéficier, tout comme le Président de la République, de la protection efficace de l’Etat : gardes de corps en quantité et en qualité, voiture blindée, domicile sécurisé. Tout dernièrement, un journaliste loufoque a cru faire du sensationnel en publiant dans son journal rouge, que près de 105 millions de FCFA sont destinés, sur le budget 2014, pour l’achat d’un véhicule pour le Président de l’Assemblée Nationale. C’est normal et même insuffisant, Mr le journaliste loufoque… Aucune voiture blindée ne coûte moins de 150 à 200 millions de FCFA ! Si Mr Dama DRAMANI est tué dans un attentat parce que sa voiture n’est pas blindée, on ne trouvera aucun Togolais pour compatir aux douleurs de sa famille et aucun Togolais, n’ira affronter les assassins éventuels du Président actuel de l’Assemblée Nationale !…

On l’a vu avec l’assassinat de Tavio AMORIN par les OPA KEREWE et BOUKPESSI. Aucun Togolais, pas plus que le journaliste Zeus AZIADOUVO (alias Dr PHACOCHERE) n’a eu les deux noyaux nécessaires dans son scrotum, pour aller demander aux deux assassins (qui vivent toujours au quartier ADEWI), pourquoi ils ont flingué Tavio AMORIN ! Récemment encore, dans un article qui voudrait nuire à la transition et au Dr IHOU, Zeus AZIADOUVO a évoqué encore le cas Tavio AMORIN, sans nous dire pourquoi il n’a pas les couilles pour aller interroger  les deux assassins ! Il est comme une certaine catégorie de togolais : quand ils voient le danger, ils détournent les yeux pour regarder ailleurs, puis après, ils ouvrent grande leur gueule, pour s’en prendre à d’autres citoyens inoffensifs ! Comme je l’ai demandé à un de ces togolais lâches et « sans couilles », Tavio Amorin faisait quoi dans une ambulance qui l’emmenait à l’aéroport ? Il y pique-niquait ? Pardon, Zeus AZIADOUVO, DP du journal Liberté, si tes géniteurs t’ont légué au moins deux testicules, va voir les 2 assassins de Mr AMORIN, qui vivent toujours au quartier ADEWI et arrête de masturber l’esprit du Togolais avec cette affaire Tavio. A moins que tes géniteurs aient oublié de te donner des gonades !

Pourquoi Mr le Président de l’Assemblée Nationale, entre autres personnalités, a-t-il besoin d’une voiture blindée ? A cause des djihadistes maliens qui en veulent au Togo comme à d’autres pays d’avoir envoyé des troupes les combattre aux côtés des français de l’opération Serval. Cela, un Togolais qui n’a pas la cendre à la place du cerveau devait le comprendre. Les Togolais sont un peuple qui a l’horrible notoriété d’être jaloux de leurs prochains. On le sait depuis belle lurette. Si c’était le journaliste loufoque qui était élu député, puis Président de l’Assemblée Nationale, il applaudirait et serait aux anges qu’on lui achète une voiture de 105 millions au moins ! Mais, comme il n’est que ce qu’il est, il est presque mort de jalousie ! C’est dans tous les pays du monde que la 1ère et 2ème personnalité de l’Etat sont protégées, et c’est le minimum qu’on puisse leur faire, surtout que beaucoup de togolais n’ont pas de testicules pour affronter d’éventuels assassins (oh, mais ils ont la bouche !) …

Prenons ensuite le cas du Premier Ministre. Normal qu’il ait aussi une voiture blindée. Normal qu’il soit évacué en France pour des soins appropriés. BOUTEFLIKA, malgré le pétrole algérien et un plateau technique médical relevé (et des médecins compétents), a été évacué à Paris et y est resté trois mois au moins ! Ici encore, un autre journaliste togolais s’est tristement illustré en parlant de « mensonge d’Etat », quand le chef de l’Etat a annoncé que le PM est opéré de péritonite d’origine liée à une appendicite compliquée. Mr le journaliste, dans le cas d’espèce de Mr AHOUMEY-ZUNU, seul le Président de la République est tenu au courant de l’évolution de l’état de santé du PM (pour des raisons médico-légales et parce que c’est le Chef de l’Etat qui « signe le chèque » pour payer l’hôpital ! Capito ?

Pour le Président de la République, les mesures exceptionnelles de sécurité s’imposent. Quand vous voyez le convoi de Goodluck Jonathan, à Abuja ou Lagos, vous êtes impressionné ! BOCO HARAM veut la peau du Président nigérian et c’est normal. Au Togo, les djihadistes de tous poils, nous en veulent pour le rôle salvateur de nos soldats dans plusieurs pays. Palais de la République, domicile privé, tous les déplacements doivent être sécurisés, n’en déplaise aux togolais jaloux de n’importe qui et de n’importe quoi. Le Président de la République, le Premier Ministre et le Président de l’Assemblée Nationale ont droit à des dotations réglementaires annuelles, intitulées « FONDS SECRETS ». Au Togo, ces fonds sont modestes et ne représentent qu’un dixième de ceux accordés en Côte d’Ivoire, qu’un quinzième de ceux accordés au GABON et qu’un vingtième de ceux accordés au CAMEROUN. Quand un journaliste croit faire du sensationnel en publiant que le Président Togolais s’est offert un MAYBACH à 1.3 milliard CFA, on est obligé d’admettre que les togolais ne connaissent pas les méandres de la gestion d’un Etat. Les fonds secrets servent par exemple, entre autres dépenses, à financer la surveillance des pays voisins ou lointains d’où peuvent venir des dangers pour notre pays (les Etats-Unis, eux, surveillent tous les pays du monde, terrorisme international oblige !), à financer des opérations secrètes dont on ne peut pas faire étalage officiellement. Ces fonds sont gérés à la discrétion exclusive du Chef de l’Etat, comme cela se fait dans tous les pays du monde. Seule la Cour des Comptes peut jeter un œil, mais à usage interne. Le Président peut se rouler un cigare avec un billet de 10.000 par jour (ce qui fait 3.650.000 F par an), c’est son problème ! Il peut s’acheter un MAYBACH à 2 milliards, c’est son problème. Si un FABRE ou un AZIADOUVO ou un APEVON devient Président de la République, ils bénéficieront des mêmes fonds secrets, car ce sont des prérogatives régaliennes de la Présidence, et tout le monde doit le savoir.

Sur un autre plan, le Président de la République  nomme, comme chef d’Etat-major, qui il veut, sans rendre des comptes) à OBAMA, HOLLANDE, Mme MERKEL … sinon, le Togo n’est pas indépendant ! Le journaliste loufoque qui s’étonne de cette vérité de la Palisse n’a qu’à attendre d’être Président de son foutu village natal pour faire ce qu’il veut !…

Il en est de même des Fonds secrets accordés au Premier Ministre, au Président de l’Assemblée nationale,  au Président du Sénat ou autres…

Les togolais (heureusement minoritaires) doivent mettre à la poubelle leur jalousie légendaire envers tout le monde, leur lâcheté, leur mesquinerie et se former et s’informer, pour être au parfum de ce qui se passe dans les rouages de l’Etat et dans notre vécu quotidien. Cela nous évitera de dire et de faire n’importe quoi, et à «  faire la bouche » sur tout et sur rien ! Il y va de la crédibilité de tout notre peuple !

Je voudrais terminer par ces deux exemples de droits régaliens et sécuritaires des Chefs d’Etat en démocratie :

Récemment, Jacob ZOUMA a été accusé d’avoir dilapidé 15 millions d’Euros pour la rénovation de sa propriété privée, ce qui fait 9 milliards 750 millions de FCFA ! Mais la justice sud-africaine vient de le blanchir de tout, estimant que les travaux entrepris dans sa propriété contribuent à assurer la sécurité du Président. Dans un pays où il y a, toutes les 30 secondes, un acte de violence par armes à feu, c’est tout à fait normal que la propriété du Président soit sécurisée au maximum…

Quand François Mitterrand a été élu Président de la République Française en 1981, l’Etat français a déboursé l’équivalent de 7,5 milliards de nos francs pour les travaux de sécurisation de son domicile privé, rue de Bièvres à Paris…

C’est cela, l’Etat et les avantages que confère le titre tant envié de Chef d’Etat… Mais n’est pas Président de la République ou Président de l’Assemblée Nationale, ou Premier Ministre qui veut… Si Jacob ZOUMA meurt dans sa propriété mal protégée, à cause d’un attentat, il faut élire un nouveau Président pour les sud Africains, et le scrutin coûtera 150 millions d’Euros, et cela, les sud Africains l’ont compris ! Au Togo, une voiture blindée de 200 millions de FCFA pour le Président du Parlement vaut mieux qu’organiser de nouvelles législatives à 6,5 milliards de FCFA, d’autant que la voiture blindée reste pour l’Institution ! Et cela, même un agouti, un rhinocéros ou un phacochère devait le comprendre…

Dr Ihou David

Laisser une réponse