Le Togo au bord de l’implosion : Drapeau déchiré, Faure traité de tricheur…

0

Le pouvoir après 50 ans de règne sans partage. Les slogans fusent partout (Faure dégage, carton rouge à Faure, Faure le tricheur, Faure doit partir)

Depuis un certain temps le Togo vit des moments troubles. À l’approche des élections d’avril prochain les manifestations s’amplifient sur toute l’étendue du territoire du pays. Suite à ces événements la majorité des Togolais ont décidé cette fois de ne pas se laisser berner par les opposants opportunistes et de rompre avec le clan Eyadema. Le peuple s’est senti trahi par le chef de fil de l’opposition Jean Pierre Fabre et ne comprend pas pourquoi ce dernier participe aux élections sans que les réformes constitutionnelles et institutionnelles soient opérées face à un régime totalitaire et sanguinaire de Eyadema père et Eyadema fils qui refuse toujours de quitter le pouvoir après 50ans de règne sans partage. Les slogans fusent partout (Faure dégage, carton rouge à Faure, Faure le tricheur, Faure doit partir) La résistance se crée à tous les niveaux par exemple le mouvement Faure doit partir, des associations des droits de l’homme s’inquiètent pour ces élections dont on connaît déjà les résultats à l’avance.

Alberto Olympio, président du Parti des Togolais s’indigne sur la situation qui prévaut à Dapaong et dans l’ensemble du territoire.

La situation qui prévaut à Dapaong est préoccupante. La répression ne peut être la réponse apportée à des revendications de mieux-être émises par les travailleurs Togolais. Nous nous sentons concernés car c’est le Togo dans son écrasante majorité qui aspire à une amélioration de sa qualité de vie et une meilleure redistribution des fruits de la croissance. L’enlisement de la crise sur le front social ne peut être mis sur le dos des syndicats ou de la STT. Les autorités togolaises et principalement les ministres en charge de la gestion de la crise doivent revoir leur copie et reconnaître le cuisant échec, fruit de leur entêtement et refus de voir la réalité de la souffrance des Togolais. Trop occupés à vouloir brosser une image du Togo sous forme de brochure de campagne, Ils n’ont pas vu la réalité les rattraper et les confronter à l’incohérence de la propagande politique en cours. Nous demandons l’arrêt immédiat des violences perpétrées contre les représentants syndicaux et manifestants et la cessation de toute tentative d’intimidation à leur égard. Dapaong ne saurait tolérer un nouveau drame, et nous n’avons pas la mémoire courte. Nous ne tolérerons plus l’arbitraire.

Le Parti des Togolais lance un appel à la Résistance Citoyenne ce vendredi 20 mars à 10h sur l’ensemble du territoire. Nous venons d’obtenir une copie du communiqué de presse ci-dessous.

Par Prince Manu

Communiqué de presse
Lomé, le 16 Mars 2015

Le Parti des Togolais lance un appel à la Résistance Citoyenne, ce vendredi 20 mars à 10h GMT (heure du Togo) pour dire :

NON aux coups de force et aux violations du droit dans notre pays.

NON à la dictature de la minorité qui veut imposer son choix à la majorité.

NON à un nouveau hold-up électoral programmé par une CENI, inféodée au pouvoir.

NON à une Cour constitutionnelle qui a failli dans son rôle de protection de la neutralité de nos institutions et de garant de l’application de nos textes de loi.

NON à un système qui asphyxie progressivement notre jeunesse.

IL EST TEMPS pour nous d’aller au-delà du découragement et de la peur, d’aller au-delà du défaitisme et du sentiment d’impuissance sur lesquels surfent ceux qui nous oppriment et nous privent de nos libertés individuelles et collectives.

Ensemble nous pouvons reprendre la main.

Je vous invite à participer à la vaste chaine de la « Résistance Citoyenne » en prenant quelques minutes de votre temps pour vous indigner contre ce coup de force en perpétration.

Où que vous soyez, quel que soit ce que vous faites, ce vendredi 20 Mars je vous demande de vous joindre à moi à 10h GMT pour chanter ensemble notre Hymne National, « La Terre de nos Aïeux ».

Comment faire ?

Sortez dans la rue devant votre portail, dans le calme et la discipline. Levez-vous si vous êtes au bureau ou au marché. Garez votre voiture et sortez. Quel que soit ce que vous faites, donnez 30 minutes de votre temps au Togo. Soyons en communion pour faire porter ensemble notre voix.

Mettez la main sur le cœur en chantant notre Hymne National, le drapeau du Togo dans l’autre main si vous en avez.

Photographiez-vous. Filmez-vous. Gardez le pour la postérité. Si vous le pouvez, mettez votre post sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Gamesu.

IL EST TEMPS que nous nous mobilisons tous pour notre Pays, le Togo.
GAMESU.

Le cabinet du Président du Parti des Togolais

Laisser une réponse