Le quatrième vizir de l’ère Faure, porte-parole du candidat du RPT

0

A le voir et entendre défendre ce 14 janvier le bilan de son mentor, l’on croirait avoir affaire à un griot mandingue chantant les louanges de son maître en vue d’une suite favorable. L’on s’attendait à ce que Houngbo présente son bilan mais, quelle n’a été la surprise des Togolais de suivre le Premier ministre se livrer à l’exercice des 5 ans de Faure à la tête du pays. Qui plus que le candidat Faure peut mieux convaincre les Togolais sur le bilan de son quinquennat au sommet de l’Etat? Pourquoi le choix de Houngbo en lieu et place du concerné lui-même? A 1 mois seulement du rendez-vous du 28 du mois prochain, l’exercice était délicat. Pour être franc, le quatrième vizir de l’ère Faure n’a convaincu personne. Il s’est borné d’énumérer un chapelet de réalisations et de projets en cours d’exécution. Que doit faire un chef d’Etat pour son pays? Un président sollicite-t-il le suffrage de son peuple pour après se reposer?

Au fait, l’homme d’Agbandi n’a pas de choix, lui qui sait déjà sa reconduction au cas où le candidat du RPT remporte la présidentielle du 28 Février prochain. Houngbo est partant pour un deuxième mandat à la primature si la réélection de son mentor est assurée.

Alors que les populations l’attendent ailleurs pour voir leur quotidien s’améliorer un peu, l’ancien pensionnaire de la maison PNUD-Afrique s’évertue à mettre tout en œuvre pour sauver son fauteuil de premier des ministres de Faure. En tout cas, avec les attributions actuelles du chef du gouvernement au Togo, il n’est pas surtout bon pour lui de ramer à contre courant de la volonté du camp présidentiel. Houngbo ne pouvait rien dire de négatif sur un travail auquel il a participé. Il est tombé les deux pieds joints dans un système qui a fini par avoir raison de lui. Il a goûté aux délices de la cuisine RPT et apparemment, il y prend plaisir.  Les réflexes, slogans et petits mots creux du RPT, Houngbo les a assimilés en 15 mois de gestion aux côtés des héritiers de feu Gnassingbé Eyadema, fondateur du parti.

Emploi, Santé, Education, Infrastructures, Coopération, Tels sont entre autres, des trophées de chasse que Houngbo a brandis pour les beaux yeux des électeurs togolais. Mais il a oublié de dire à l’opinion par quelle alchimie, des individus proches du président qui n’avaient pas grand-chose sont devenus des multimillionnaires au point de s’acheter des appartements en Europe.

Suivez bien nos regards. Personne au Togo ne refuse que des gens s’enrichissent mais, ce que les Togolais ne veulent pas, c’est que des individus sortis de nulle part viennent puiser allègrement dans les deniers publics tout en prenant soin de leur jeter des miettes après. Et puis, avec une certaine arrogance digne des comportements de parvenus et d’arrivistes. Le coursier de Faure, Houngbo a passé sous silence cet aspect qui fait révolter plus d’un au Togo et qui risque de coûter le fauteuil à son candidat chéri.

Camus Ali   Lynx.info

Laisser une réponse