Le « péché » de Laurent Gbagbo : avoir voulu « décastiser » le monde

0

Mourir n’est rien, c’est la chose la mieux partagée au monde. Plus important aux yeux des hommes est le comment du mourir. En effet, mourir debout ou couché ; mourir dans la dignité ou dans le déshonneur, en refusant la soumission ou en la revendiquant, ne sont nullement des modalités équivalentes. Il y a trace et trace. Car celui qui meurt ou est frappé d’ostracisme pour avoir dit non à l’injustice et à l’esclavage, a plus de mérite que son concitoyen qui disparaît, tôt ou tard, dans les liens de l’assujettissement sociopolitique. Lire la suite

Prof. Dédy Séri.
Université de Cocody-Abidjan

Laisser une réponse