Le dialogue inter- togolais accouche d’une souris !

0

 

Dodji Apévon, le chef de fil du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) fait tout de suite remarquer cette mesquinerie en repondant du tac au tac  au prélat: « On peut considérer aujourd’hui que le dialogue a échoué. On n’a eu aucun accord sur les sujets inscrits au chronogramme. Il y a quelques broutilles mais, sur l’essentiel on a rien obtenu »

Et vlan! Cette fois-ci, le négociateur en soutane reconnait de sa propre bouche que son travail n’a rien donné « je suis venu serein, je ne vous cacherai pas que je suis déçu » glapit-il. Autant dire, l’echec a été cuisant. Mieux, au lieu de tirer toutes les conclusions nécessaires qui s’imposent, l’homme de Dieu a plutôt  tenté de comparer le drame des dialogues manqués au Togo à ce qui se passe entre les Palestiniens et l’Etat Juif. Comme si au Togo, ce sont les kabyè qui s’oppossaient aux Bassar ou des Mobas opposés au Mina…

Par manque de génie, on a pu voir un prélat totalement en déphasage avec la reálité politque togolaise. Mieux, dans sa course pour tenter de prendre l’opposition de vitesse, il ira vite dire que : « Il y a eu beaucoup de points de vue divergents mais aussi des points qui ont suscité une certaine convergence ». Lesquels ? Dodji Apévon, le chef de fil du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) fait tout de suite remarquer cette mesquinerie en repondant du tac au tac  au prélat: « On peut considérer aujourd’hui que le dialogue a échoué. On n’a eu aucun accord sur les sujets inscrits au chronogramme. Il y a quelques broutilles mais, sur l’essentiel on a rien obtenu » .

D’ailleurs, quoi attendre d’un dialogue avec un prélat qui a déjà fait négativement ses preuves avec la réconciliation inter-togolaise? Gilbert Bawara , ministre de l’Admnistration et du Territoire semble avoir compris et se lave les mains comme Ponce Pilate. Il sait que que sur le volet concernant le mandat présidentiel et le mode de scrutin, on n’arrivait toujours pas à trouver le consensus avec son parti Unir : « Le gouvernement reste dans son rôle d’observateur » louvoie t-il. Comme si, Faure n’était pas à lui seul Assemblée Nationale, Chef des Armées et gouvernement…réunis.

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse