La Procureure de la CPI, Mme Fatou Bensouda, aura-t-elle jamais une âme ?

0

Au moment où la rareté des richesses naturelles pousse certains occidentaux à plus d’agressions à la fois ouvertes et cachées visant à émasculer les pays africains pour mieux contrôler et voler leurs richesses, les Africains, et au premier plan ses intellectuels, devraient à tous les niveaux travailler à dynamiter ces  ambitions sataniques des vampires internationales.

Malencontreusement, cet avis n’est pas toujours partagé, au regard des airs, des fonctions et des voies que certains de ses fils et filles préfèrent. C’est le cas de cette femme sans âme ou à l’âme démoniaque, Fatou Bensouda, ce pion dans les mains des pilleurs et destructeurs de l’économie et de la stabilité africaines.

Fatou Bensouda vient de soutenir derechef et mordicus qu’elle possède assez de preuves corroborant les actes criminels assez graves du patriote africain et président Laurent Gbagbo contre son peuple et qu’il s’achemine vers  un procès.

Si des gens qui ont assez étudié, qui savent faire le départ entre le vrai et le faux, qui sont plus outillés pour comprendre le monde et opérer des choix judicieux, si ces gens-là échouent de faire ce qu’il faut faire, optent pour les voies de l’opacité où ils plongent le continent déjà suffocant et les efforts et bras qui tentent de défendre son honneur et bâtir sa grandeur, alors à quoi aboutirons-nous ?

Nous arriverons au chaos bien sûr. Dignes fils et filles d’Afrique, nous n’avons plus droit à l’erreur, nous n’avons pas droit au sommeil doux ; nous ne devons pas accepter le chaos que des âmes sales, basses et scabreuses de l’acabit de Fatou Bensouda appellent sur l’Afrique pour des avantages égoïstes et pour la splendeur des Puissances qui s’érigent sur le supplice et le sang des enfants d’Afrique.

Mme Bensouda et d’autres vautours de la CPI ne doivent pas continuer de prendre les Africains pour des niais et aveugles. Leurs efforts pour nous convaincre sur les bonnes intentions et les actions de la CPI ne sauraient apaiser un seul africain instruit sur ce qui a eu cours dans le monde. Elle affirme :

« Il ne fait aucun doute que nous luttons pour le bien des victimes africaines. Et chacun sait pourquoi elles ont besoin de notre aide ». Et plus loin elle dit « La Cour est là pour écouter les récits des victimes ».

Oui, Mme Bensouda, et il faudra un siècle pour écouter les récits douloureux des familles de presque 900 âmes qui avaient été éteintes en un lapse de temps par M. Ouattara et ses forces, les assassinats et les tortures quotidiens.

Oui Mme Bensouda, la CPI est impartiale et ne cible pas seulement les Africains. Elle s’intéresse à tous les crimes, mais nous croyons que c’est aux crimes dans les pays où l’autorité financière, économique et politique de vos maîtres se trouve menacée.

Oui, Mme Bensouda, la CPI est impartiale et nous attendons toujours qu’elle enquête, arrête et juge Nicolas Sarkozy pour ses bombes criminelles jetées sur les enfants, sur les civiles et les infrastructures  libyens.

Oui, pauvre pion Fatou de la CPI, pauvre ‘Tchinda’ des bourreaux de l’Ouest sévissant en Afrique, nous attendons toujours ; nous attendons toujours que la CPI écoute les récits des Iraquiens brûlés sous les bombes de l’Otan et ceux des familles des centaines de milliers de morts enregistrés dans ce pays.

Oui, Mme Bensouda, Lumière inutile de la famille africaine, nous attendons que la CPI écoute les récits des familles des victimes syriennes tombées sous les coups aveugles des terroristes mandatés. Nous attendons toujours.

Nous attendons toujours la voix de la CPI sur les crimes graves du conflit de Sri Lanka qui a englouti des dizaines de milliers d’âmes. À quoi jouez-vous, Madame ? Quand nous verrons tout cela, nous saurons qu’un jour vous aurez une âme.

Qui veut-on duper ? La CPI cible des Forces progressistes africaines et des élans libérateurs pour les intérêts des forces prédatrices qui sautent et s’accrochent aux richesses des peuples tels des félins qui ferment les dents sur leurs proies.

Léon Tuam

24 mai 2013

 

Laisser une réponse