La maladie de Parkinson cloue Laurent Fabius. Baschar-el-Assad parade !

0

Selon le confrère Réseau Voltaire, l’homme serait entre les comprimés de dihydroxyphénylalanine (lévodopa) qu’il prendrait toutes les 2 heures afin que, les tremblements ne surgissent

Comme si les centaines qui sont morts par sa faute de sang contaminé du VIH ne suffisait pas, il annonçait tambour battant que, le président syrien Bashar El Assad ne méritait pas vivre. Donc, il devrait mourir, ici et tout de suite. Pourtant, dans la guerre des nerfs entre le Syrien et le Français, beaucoup pensait que, Laurent Fabius avait encore une santé qui lui permette de faire « sa » vengeance contre le peuple syrien. Il n’en est rien. C’est un vieux à la tête de turc qui mentait son monde. Souffrant d’une violente maladie de Parkinson sur
37 Quai d’Orsay [Ministère des Affaires Etrangères en France, Ndlr] l’homme semble être dépassé par les évènements. Son patron François Hollande, lui non plus ! Selon le confrère Réseau Voltaire, l’homme serait entre les comprimés de dihydroxyphénylalanine (lévodopa) qu’il prendrait toutes les 2 heures afin que, les tremblements ne surgissent. Quand on sait que ce médicament en question provoque des effets secondaires qui peuvent conduire à la paranoïa, n’est-il pas temps de dire haut que, le ministre des Affaires Etrangères de tous les Français est un fou qui s’ignore ? Et comme il n’y a jamais de méchant sans le deuxième, en Allemagne, c’est l’ex ministre des Affaires Etrangères Guido Westerwelle qui jubilait après la mort de Mouammar Kadhafi est aussi atteint d’un cancer de sang. Amaigri et totalemet diminué, les docteurs ne lui donnet pas plus de deux ans de vie. Si le monde Occidental avec ces décideurs politiques pouvaient une fois se rendre compte qu’il y a une justice divine ! Pour une fois !

Camus Ali Lynx.info 

Laisser une réponse