La fierté auto-bafouée des Africains…

0

J’ai un souvenir très désagréable de ce matin –là, à l’hôpital universitaire AMC d’AMSTERDAM, quand le professeur BOSS, mon patron,  me demanda de le voir dans son bureau, après le déjeuner, à la cantine de l’hôpital. Mon patron, chez qui je faisais mon stage de Dermatologie-Vénéreologie- Allergologie, en langue néerlandaise,  quand j’étais refugié en Hollande (1997-2007)…

« Dr IHOU, pouvez-vous m’expliquer, si vous le pouvez, votre logique d’Africain ? Ne le prenez pas mal, mais regardez… »

Le Professeur me tendit un journal, où on indiquait une liste de vingt (20) lots d’armes, achetés par le rebelle  sierra-léonais, FODE SANHO, du RUF, et les modes de payement, qui sont… en diamants !

« Croyez-vous, Docteur IHOU, que moi, je vais avoir des diamants, et les donner en échange d’armes ? Pouvez-vous m’expliquer votre logique, en tant qu’Africain ? »

Il faut noter que le Professeur BOSS a des parents diamantaires, depuis des générations, mais, comme tout le monde le sait, il n’y a pas un gramme d’or ou de diamant dans le sous-sol hollandais ! ANVERS est la capitale mondiale du diamant, en Belgique néerlandophone…

Les diamants qu’on voit dans les joailleries hollandaises, belges, françaises, allemandes etc. viennent de SIERRA LEONE (de FODE SANKHO), du LIBERIA (de CHARLES TAYLOR), de GUINEE (de SEKOU TOURE), d’Afrique du Sud (de MANDELA), du CONGO KINSHASA (de MOBUTU) etc. …

« Professeur, je ne peux pas vous expliquer ce qui se passe dans la tête de FODE SANKHO, mais ce n’est sûrement pas une logique africaine ! Si moi aussi, j’avais des diamants, je ne les échangerai pour rien au monde, contre des armes ! Pourquoi faire ? FODE SANKHO veut des armes pour conquérir certainement le pouvoir, mais c’est de la folie », avais-je répondu  au Professeur …

« Mais … le pouvoir est aléatoire, alors que les diamants sont éternels … et ça, nous le savons ici, depuis des générations … », avait conclu le Professeur BOSS, en servant deux tasses de café, et en me tendant un…

Quelques mois plus tard, nous apprenions l’assassinat de FODE SANKHO…

Avec les énormes richesses du sol et du sous-sol des pays  sus cités, devions-nous être fiers de notre situation d’Africains ?

Prenons premièrement  le cas des trois pays bénis-maudits : Guinée – Libéria Sierra Léone.

Les habitants de Conakry ont l’électricité, un jour,  de 18H à 6H, et le jour suivant, de 0 heure à 6 H, et donc, jamais d’électricité dans la journée ! C’est sous cette diète  énergétique que moi- même j’ai vécu à Conakry,  pendant 28 mois ! Patron d’une ONG qui couvre la GUINEE, le LIBERIA et la SIERRA LEONE, j’avais le privilège d’avoir un groupe électrogène de plusieurs KW mais, que c’était désagréable d’entendre, toute la journée, et une partie de la nuit, le bruit des générateurs des voisins immédiats (ou un peu lointains), qui font un vacarme discordant, avec des groupes électrogènes de puissance 1,2, 4,8, 12, 20 ou 28 KW ! J’ai quitté la Guinée en mars 2007, pour rentrer à Lomé, et un coup de fil d’un ami guinéen m’a appris, pas plus tard que  cette semaine , que la situation n’a pas beaucoup changé depuis que j’ai quitté le pays de Sékou TOURE !

Ah ? J’ai oublié de vous dire que pendant tout mon séjour à Conakry, l’eau n’a coulé de mes robinets que de façon accidentelle ! C’est mon voisin, un richissime homme d’affaires guinéen, propriétaire des super marchés  « Super Bobo », qui me fournissait de l’eau, à travers un tuyau jeté par-dessus notre mur de séparation, et que je collectais dans mes tonneaux et bidons ! Cet homme très bon, fournissait aussi l’eau, grâce à son forage, à tous les habitants du quartier, de 18H à 22H, grâce à une douzaine de robinets coudés, par-dessus sa clôture de sa maison longeant  la  rue ! Signalons aussi que « Super Bobo » a goudronné, à ses frais, la rue qui mène de la  rue principale goudronnée, à sa propriété ! Grand merci, mille fois merci, « Super Bobo » !

Comment peut-on être un pays producteur de bauxite (la Guinée est le 1er producteur mondial !), d’or, de diamant, de fer, etc., et être « le château d’eau de l’Afrique », avec un climat idéal, et des terres ultra fertiles, et être un des dix derniers pays les plus pauvres d’Afrique (178ème rang mondial, sur la totalité des pays de notre planète) ?

J’ai connu les leaders actuels de l’Opposition politique guinéenne (Sidia TOURE, Caillou Dain Diallo, Lansana  KOUYATE). Ces messieurs- là ont tous été Premiers Ministres  du dictateur LANSANA CONTE, mais, n’ont pas été fichus de donner l’eau et l’électricité à leurs peuples ! Aujourd’hui, c’est « l’opposant historique », Alpha CONDE, qui est élu Président de la République, mais, la situation n’est guère meilleure ! Il faut dire qu’avec toutes les tares accumulées par Sékou TOURE  et LANSANA CONTE, depuis l’Indépendance du pays, le 28 Septembre 1958, sa tâche n’est pas aisée.

Peut-on être fier de soi quand on est guinéen ?

Au Liberia et en Sierra Leone, ce sont les dirigeants aussi qui ont plombé leurs pays : Toldman ; Tolbert, Samuel DOE, Charles Taylor pour le Liberia, Siaka  Stevens, FODE SAKHO et Cie pour la Sierra Leone. Ici, on coupe le, ou  les bras des jeunes (qui va travailler pour développer le pays ?),  on échange les diamants du sous-sol contre des armes, on s’entretue pour un oui ou un non, on vend même (pour dix an d’avance) les grandes plantations d’hévéa, pour acquérir des armes, et on crève de faim ! Pouvait-on être fier, si on est libérien  ou sierra léonais ? …

Un autre « scandale géologique » du continent  noir est la RDC (Congo Kinshasa, ou ex-Zaïre), un autre pays béni-maudit du continent, qui fait partie des dix pays les plus pauvres du monde, selon le PNUD, en se référant à l’Indice de Développement Humain (IDH). Le Congo (ex Zaïre), occupe le 186ème rang mondial ! Le drame pour ce pays, est qu’on ne sait pas s’ils peuvent s’en sortir  un jour ! Une trentaine de rébellions  armées, une inconscience  criminelle des leaders politiques, un repas à peine par jour, fait de manioc bouilli et de feuilles comestibles  ( ?) divers, mais un sous-sol riche en or, diamant, cuivre, bauxite, fer, phosphate, et autres métaux rares, un climat si diversifié et idéal pour l’agriculture et l’élevage, des fleuves à gogo… Mais, que font les Congolais ? Ils chantent,  dansent la rumba, s’entretuent, violent les femmes et les filles, flemmardent…

Peut-on être fier d’être Zaïrois (pardon, congolais) ?

Le Mali était pauvre parmi les pauvres (182ème rang  mondial), avant que les islamistes ne mettent le grappin sur le pays, il y a un an. Les islamistes, une calamité dans cette Afrique pauvre ! Les Africains n’ont pas compris que le pays le plus  orthodoxe de l’islam, l’Arabie Saoudite, s’est développé, non pas par la charia, mais grâce au pétrole ! Ce pays opulent aujourd’hui, n’était que du désert aride, peuplé de  bédouins incultes. Aujourd’hui, si vous êtes saoudiens, vous êtes fiers de l’être, parce que, en cinquante ans, ils ont remonté  le temps, formé des cadres « top » dans les meilleurs universités américaines. L’université de RYAD a été construite avec un record en coût, de six milliards de dollars, (il y a un quart de siècle) et avec des technologies qui n’ont rien à envier à HARVARD, CAMBRIDGE ou la SORBONNE ! Tout ça là ne dit rien aux fichus barbus du MUJAO et des autres islamistes du Mali ! Au lieu de prendre l’argent qu’ils ont pour développer le Nord Mali et en faire un paradis terrestre, ils achètent  des pick- up, des armes et des bombes. Exactement comme les idiots sierra- léonaises, représentés par FODE SANKHO, qui achètent des armes avec des diamants tirés de leur sol ! Que va faire le peuple malien, avec des mots comme « charia », « islamiste », « islamisation », s’il ne peut pas manger  à sa faim, se vêtir et se nourrir convenablement ? Les islamistes sont arrivés, ont cassé les mausolées, détruit des manuscrits d’une valeur inestimable, violé les femmes et même des fillettes, et ont pris les jambes à leur cou, quand les militaires français et africains sont arrivés ! Quant aux Maliens eux-mêmes, ils ont péché par inconscience, insouciance et irresponsabilité. Poltrons, ils ont été incapables de contenir les islamistes, occupés à se chamailler pour le pouvoir à  BAMAKO ! J’avais cru qu’il y aurait un de Gaule, en la personne du capitaine SANAGO, mais notre béret vert n’avait aucune étoffe de militaire ! J’avais espéré, au début de son coup d’Etat, qu’il allait dire à ses frères d’armes :

« Nous avons perdu une bataille, mais  pas la guerre ! Suivez-moi, nous allons casser les islamistes ! »… Après avoir chassé les islamistes, avec l’aide des Français et des Africains, le capitaine SANOGO serait facilement élu Président du Mali… Mais il n’a ni la carrure d’un de Gaule, ni celle d’un officier courageux…

Peut-on être fier d’être malien ?

L’autre pays qui nous fait honte, nous Africains, c’est le Nigéria, un pays riche de son sol et sous-sol, de ses cerveaux, de son pétrole. Mais ce pays, qui  devait tirer l’Afrique Noire vers le haut, nous assomme par la corruption qui le gangrène, la mal gouvernance, et depuis deux décennies, par l’islamisme radical de BOCO  HARAM. Un islamisme archaïque qui tue, pose des bombes, enlève des citoyens nigérians et étrangers contre rançon ; beaucoup de nigérians trouvent  à peine un repas de manioc à manger par jour, mais trouvent  de l’argent pour acheter des armes, des bombes, des explosifs, au prix fort, pour tuer leurs compatriotes, et semer la désolation, partout dans les églises, sur les marchés , dans les universités… et quand ils ont un peu d’argent, vont à la Mecque, une ville richissime !

 Peut-on être fier d’être nigérian ?

D’autres  indignes nègres du continent sont les SOMALIENS, les SHEBAB. Adeptes d’un islamisme obscur et archaïque, ils décrètent la charia, ne veulent pas que les filles soient scolarisées, déposent des bombes partout, font des attentats suicides  avec des voitures piégées. Ceux qui leur fabrique ces bombes et les installent dans ces voitures de la mort sont des pakistanais, irakiens, afghans etc. Pendant que le bon nègre se fait exploser, les enfants de ces experts en explosifs, suivent des cours, dans les meilleurs universités, au Liban, en Jordanie, au Pakistan, en Inde etc.. Quand on est idiot, l’idiotie vous tue, et tue vos compatriotes. Pourtant, la Somalie est un pays béni de Dieu, bordé par l’Océan Indien, avec les ports en eau profonde de Mogadiscio, KISMAYO, BERBERA, avec un climat idéal ; tout est planté pour le bonheur des Somaliens. Mais depuis le départ de SIAD  BARRE, grand dictateur, ce pays à plongé dans les ténèbres. Ils sont assis sur des fortunes colossales, mais ils préfèrent étreindre des kalachnikovs dans leurs bras, lancer des grenades offensives contre leurs frères et sœurs, et regarder en secret les chaînes de télévision saoudienne, qatari, pakistanaise, libanaises (en bavant devant les danseuses du ventre de Beyrouth).

Comment peut-on être fier d’être somalien ?

Connaissez-vous les talibés mendiants du Sénégal? Ce sont des enfants des écoles coraniques, qui mendient pour des marabouts véreux. Il a fallu que neuf enfants périssent récemment dans l’incendie d’une de ces écoles coraniques, pour que le Président Macky SALL veuille fermer ces écoles. Ici, ces marabouts nous rappellent les rois nègres, qui ont vendu, au commencement, leurs frères nègres  aux blancs, donnant ainsi à ceux-ci, l’appétit de faire de l’esclavage, avec le terrible drame que nous connaissons. Il suffit de prendre ces enfants mendiants et de les conduire à leurs marabouts, qui doivent  être condamnés à payer de fortes amendes et le problème est réglé ! Ce problème de Talibé ternit l’image du Sénégal…

Et nous, au Togo, peut-on être fier d’être togolais ?

Oui, car malgré nos drames, nous n’avons jamais eu de guerres ; toutes les religions vivent dans la fraternité ; il n’y a pas de vraie famine ; il y a l’électricité et l’eau pour le moment ; l’autosuffisance alimentaire quantitative n’est pas une chimère ; nous pouvons défiler tous les samedis sans problèmes, et même nues, pour les femmes, si on veut ; on aime se chamailler, mais il ne faut tout de même pas brûler des marchés !…

Voici donc quelques cas de drames que nous vivons sur le continent. Nous avons tout sur ce continent ; nous sommes bénis par Dieu, mais par méchanceté, par paresse, par cupidité, par manque d’altruisme, par ignorance et par bêtise, nous avons plongé notre continent dans la misère noire. Dieu et Allah sont très fâchés contre nous. Il nous faut nous réveiller et bien comprendre le Coran, et la Bible, avec le pardon du Tout Puissant.

Dr David IHOU, Ancien Ministre de la Santé et de la Population,  Consultant en Géopolitique et Stratégie Sécuritaire.

Laisser une réponse