La rivale de Monika Lewinsky arrive au Togo!

0

 

Quand on a pas pu en tant que femme retenir son homme au lit, on peut au moins se balader en Afrique et divulguer des menteries à la negraille… Le terreau y est encore fertile dans ce coin du monde. Et oui ! Chers Togolais, la rivale de la jeune Monika Lewinsky arrive pour dire quoi faire quand il s’agira de voter aux Nations-Unies pour attaquer la Syrie et l’Iran. Même l’idée de la lutte pour la drogue n’est qu’un alibi. Faut-il rappeler à Hillary Clinton que, la CIA à court d’argent avait elle aussi passé dans le trafic de stupéfiants, et des drogues rares pour financer la guerre du Vietnam? Faut-il rappeler à  Mme Clinton qui aime le sang, qu’au lieu de chercher les petits poissons sur les côtes africaines, les silures et les baleines, eux sont devant sa porte à Chicago, à New-York et à la frontière de son pays qui longe avec le Mexique? Quand on sait que la même blonde avait déjà fait le tour de l’Afrique pour tancer tous les pays du continent de chasser les ambassadeurs libyens dans leur pays en vain, on peut sans coup férir dire qu’elle revient pour un autre coup tordu. Mine de femme qui ne satisfait pas son homme au lit, elle garde toute la méchanceté contre les pays fragiles. Faut-il se rappeler de sa célèbre phrase lancer quelques heures après la mort du nationaliste Mouammar Kadhafi : « Nous somme venus, on a vu, il est mort » . Comme si on tuait sa seule fille unique  Chelsea ,elle aurait trouvé  normale ! Et le fait d’atterrir en catimini dans un Togo où la dictature se lègue de père en fils, on est en droit de se demander si les Etats-Unis ne sont pas entrain de vouloir imposer ce qu’ils ont fait  aux pays d’Amérique Latines pendant des décennies . On a même envie de se demander si elle  avait besoin de se déplacer  pour un pays qui dit « oui et tout de suite » aux desideratas des pays qui aident et renforcent la tyrannie, la dictature en Afrique  ? Quelle leçon de patriotisme Eyadema et fils ont, quand il s’agit de défendre le Togo et l’Afrique des griffes du monde Occidental? Rien! Mais, ici , ce qu’il faut relever est sûrement la campagne que le pouvoir va faire autour de ce traquenard. Et les Togolais seront bien servi…avec l’une des presses les plus incultes du continent. Le « journalisme critique » qui éveil les consciences a depuis quitté la maison Togo. L’argent étant devenu aussi le Dieu des  Togolais amoureux de la plume. Et ce même Dieu seul sait les gaucheries qu’ils vont déverser dans les médias-d’Etat comme dans la presse qui est de gauche ou de droite, qui au fait forme un tronc commun au Togo. Tous les mecs s‘abreuvant dans le même marigot ! Hier, c’est la France qui était derrière la dictature. Aujourd’hui, c’est les américains qui se bousculent pour rentrer dans la danse.

La géopolitique le veut ainsi. Avec les pays émergents, la Chine et l’Inde qui guettent autour des richesses du continent qu’on dit les plus nombreuses et intarissables, la seule formule est d‘éparpiller dans le giron africain des mots de droits de l‘homme, de démocratie et de l‘autre côté canarder la ripaille qui refuse de se courber comme ils le veulent . La seule question, est-ce que,la plus grande démocratie au monde pouvait mettre pied dans le pays le plus tyrannique de l’Afrique ?

Mais diantre ! Ne nous ont pas t-ils bassinés que les Etats-Unis n’aimaient pas les pays où sévit la dictature? Hillary Clinton serrera la main de Faure. Elle aura aussi serré la main de quelqu’un qui a tué selon le rapport des Nations -Unies 500 de ses compatriotes pour enfin venir au pouvoir…comme l‘idole des ricains, Alassane Ouattara aussi en a trucidé 1203 Ivoiriens un matin de bonne heure à Duekoué. Qui a dit que l’argent avait d’odeur?

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse