L’ « Ablode », Drogue de Gilchrist Olympio !

0

 

 

Et Vlan ! Revoilà sa majesté  Gilchrist Olympio 1er. Il a, à lui tout seul cassé l’élan de tout un peuple. Mais qu’à cela ne  tienne, l’infecte fils de Sylvanus Olympio ne sait même pas que la marche cahin-caha que connaît l’opposition togolaise est due  à sa seule boulimie financière, à sa capacité de destruction massive…. Terroriste hier selon ses ennemis du RPT, opposant charismatique aujourd’hui selon les parangons d’UNIR avec lesquels, il bénéficie d’une impunité bétonnée. Alors qu’on pensait qu’il se préparait à rentrer dans un hospice pour vieillards, il semble être relevé  de ses blessures de l’attentat de Soudou. La dégringolade sur les escaliers qui aurait occasion la cassure de son cou en remontant ou en descendant les marches -pied, (c’est selon le bout de la lorgnette où l’on se trouve) de l’appartement de sa fille à New-York est aussi du coup guéri. Et l’homme du haut de son Savoir-faire peut nous apprendre ce qu’il sait de l’Ablode à travers le nationaliste Hospice Coco dans un meeting dans l’Ave : « Vous savez, Ablodé, c’est comme la drogue. Quand on l’a dans le sang, on ne peut plus l’arrêter. Les populations de l’Avé constituent un peuple de l’Ablodé… » .

 Lui [Ndlr, Gilchrist ] qui a craché sur son père, maudit tous les nationalistes et pissé sur les Togolais est semble t-il très à l’aise avec ses nouveaux fans  de l’AVE qui sont venus s’imprégner du degré de dangerosité de son venin. Sur les élections, de sa gueule qui ne sort  que du fiel, il enchaîne à tout va ce qu’il pense : « Après les élections prochaines nous espérons que nous aurons une voix beaucoup plus importante qu’aujourd’hui. Les élections sont très importantes ». Leur transparence en amont comme en aval, le vieux s’en tape !  Il a été mandaté pour parler et cracher ce que le fils de celui qui a coupé les tendons d’Achille de son père lui souffle aux oreilles. Point barre ! Sous d’autres cieux, l’âge est un repère de sagesse. Quand on voit un homme du troisième âge, on lui donne le respect qu’il faut, on le magnifie et on veut aussi terminer ses jours dans la pureté comme nous enseigne le Livre du Sage Thierno Bokar d’Hamadou Hampaté Bâ. Chez nous au Togo, plus nos politiciens prennent de l’âge et plus leur degré de réflexion s’amenuise au point de faire d’eux des irréfléchis, des pervers, des tarés…

Seule bonne note, au meeting de l’AVE, la grande UFC, cette tornade « jaune » qui balayait  sur son passage tous les ennemis de la république et cristallisait toutes les formes de lutte, a pu faire cadeau d’un tricycle à un handicapé. C’est ce qu’on appelle, danser du Tango : « Un pied en avant, deux pieds en arrière ».

Qui a dit que le « Détia » ne portait pas, depuis le retour spectaculaire de son gourou dans les bras du fils dont le père a trucidé son père, le nationaliste  Sylvanus Olympio les germes de sa propre destruction ? Et c’est un Faure toujours plus « Faure » qui sait qu’avec cet « amnésique » si nous empruntons le mot si cher de l’ex ministre Gilbert Bawara, qu’avec ce taré des enfants de Sylvanus si nous empruntons aussi le coup de gueule de l’universitaire et politologue Comi Toulabor que son pouvoir a encore de beaux jours. Il se susurre que pour les législatives, les deals RPT/ AGO/ Unir se signalent déjà. Ambiance !

Taffa Biassi Lynx.info

 

 

Laisser une réponse