L’Allemagne reconnaît avoir commis un «génocide» contre les Namibiens : 70.000 Hereros massacrés

0

D’autres sont morts dans des camps de concentration ou dans des conditions d’esclavage

Le président du parlement allemand a déclaré que les massacres de masse des Namibiens par les troupes impériales allemandes il y a un siècle constituait un «génocide».

Norbert Lammert a déclaré, dans les colonnes de Die Zeit, que le peuple Herero et Nama ont été systématiquement massacrés par les troupes impériales allemandes dans les premières années du 20ème siècle.

« Selon l’utilisation des normes du droit international actuel, l’écrasement de la révolte des Hereros constitue un génocide, » a écrit Lammert, ce mercredi.

Lammert a également souligné que des milliers de Hereros et Namas sont également morts de malnutrition et de faim dans des camps de prisonniers.

« Il y avait des dizaines de milliers de Hereros et Namas victimes, non seulement des combats (des massacres, ndt), mais aussi de la maladie et des assassinats ciblés entraînant leur mort bien souvent par la famine et la soif », a déclaré le responsable allemand, ajoutant : « d’autres sont morts dans des camps de concentration ou dans des conditions d’esclavage. »

Irrité par l’accaparement par les colons allemands de leurs terres, du bétail et de leurs femmes, les Herero ont commencé à se soulever en janvier 1904. La révolte a été poursuivie un an plus tard par la tribu des Nama.

Les dirigeants coloniaux ont répondu impitoyablement et signé un ordre d’extermination notoire contre les Hereros.

Picture taken on September 30, 2011, shows one of 20 skulls about to be handed over to a 55-strong Namibian delegation is on display at the Charite Hospital. (AFP photo).

Les chiffres montrent que les troupes allemandes ont massacré environ 70.000 Hereros, représentant environ 80 pour cent de sa population. Les troupes ont également anéanti la moitié des personnes issues de l’ethnie Nama.

Un grand nombre de victimes ont été décapitées et leurs crânes envoyés à des chercheurs allemands à Berlin pour des expériences «scientifiques».

Article originel : Germany admits to ‘genocide’ of Namibians

Press TV

Traduction Sam La Touch

 

Laisser une réponse