Kpatcha Gnassingbé admis au pavillon militaire du CHU Tokoin. Faure comme Magellan !

0

La haine ne mène à rien.

On sait désormais pourquoi ses cheveux blanchissent et blanchissent. À côté des mille et une maitresses qu’il se doit de gérer chaque jour que Dieu fait, Faure Gnassingbé à un autre problème : Il a entre ses mains, la mort programmée et lente de son demi- frère Kpatcha. Le livre Noire Silence de François-Xavier Verschave nous apprend que, Blaise Compaoré pour faire court suite à la mort de son ami et presque frère Thomas Sankara qui le hantait les nuits, avait recours à la cocaïne. Dans l’espoir que notre « Faure » ne prenne ce chemin du « Frère Blaise », après qu’on lui aura annoncé la mort de celui qui est désormais son prisonnier personnel, toute la rédaction Lynx.info l’invite et le supplie de libérer son frère malade. La haine ne mène à rien. Surtout que, celui qu’on décrit comme brutal au sein de la fratrie n’a même plus désormais des dents pour mordre. Pour l’instant, Faure comme Magellan fait le tour de l’Afrique en toute quiétude. Il sait que, sans Kpatcha le ciel ne tombera pas sur le Togo. Il sait que, depuis la mort de son père, il est le Dieu vivant chez les Gnassingbé. Vivement qu’un sage en pays kabyè lui susurre aux oreilles que : « Ça n’arrive pas qu’aux autres » !

Anicet Moutouari Lynx.info

 

Laisser une réponse