Kokou Tozoun : Il est plus puissant que Faure

0

 

Ils sont nombreux autour de Faure à être puissants, sinon plus puissants que lui. Le prince n’ayant d’yeux que pour ses propres affaires personnelles, les problèmes de la République sont classés dossiers à revoir. Chaque ministre fait du bordel et le soir fait rejaillir les mensonges comme résumé au prince. Dans cette volonté d’exprimer partout dans les ministères leur indépendance et leur souveraineté à la loi, chaque ministre a érigé son Etat dans l’Etat. Et chose curieuse, depuis que Gilbert Bawara a montré que quand on crie « Faure » ceci peut avoir un effet boomerang, nos fameux ministres sont pratiquement devenus tous des sans voix. Ici on pille doucement pour ne pas attirer l’attention du peuple. Dans ce déchainement contre la population, il arrive que les propres frères doivent passer sur l’échaffaud avant que ne suivent le reste. Faure embastille Kpatcha et écrit son histoire . Kokou Tozoun aussi se fabrique sa brebis à égorger, son souffre douleur : Sama Essohamlon. Tous, des frères de la Kozah, le premier mange le deuxième en attendant que la République s’explose. Indécrottables, ils sont des dizaines à avoir une suprématie dans les décisions au sommet que le prince ne peut ouvrir la gueule. Et Kokou Tozoun qui a commencé par être ministre sous le père, se moque gauloisement du fils. C’est lui Tozoun, alors ministre de la communication qui a fait des misères au commandant Boko en 2005. C’est lui aussi qui syphonne tout tranquillement l’argent du contribuable européen au nom d’une certaine réforme de la justice au Togo. Et depuis, tout le monde peut voir de visu ce qu’on dit avoir réformé au RPT ! Il se murmure que Tozoun serait encore plus puissant que Pascal Bodjona.

Et  à force de paresser, de s’ennuyer dans ses bureaux de la Marina, Faure à son âge est tellement solitaire que tout mensonge d’un ministre est de facto une vérité. Quand on lui file l’ascension de ReDeMaRe, l’homme tique sur la force financière de l’institution et oublie que Sama Essohamlon du haut de sa modestie faisait vivre plus 100.000 de ses compatriotes. Son seul défaut est qu’il n’aime pas se faire violence. Là ou il faut remuer les méninges, il fait profil bas. Les obstacles, il préfère les contourner. Les défis voilà son vrai cauchemar. Là où il faut aller vers le peuple il prend l’avion pour d’autres cieux. Le connaissant, tous les ministres sont devenus de vrais bouchers contre la population. Au Togo, les souris font plus peur que le chat !

Cas ReDeMaRe de Sama Essohamlon

Quand Sama Essohamlon vient répondre à la justice le vendredi dernier,il sait que son dossier est vide. Pour une fois, le juge le reconnaît et table sur la relaxe pur et simple du patriote. Un moment de joie et revoilà « l’enfer » n’est pas à conjuguer au passé. Mis au courant de la relâxe, le ministre Kokou Tozoun aurait pris une fureur noire:  » Ce n’est pas avec moi qu’il sera relâché ». Le procureur Robert Bakai qui n’attendait que cet encouragement cale, sinon met le blocus par un appel. Il a déjà l’expérience et a à son palmares, l’affaire Kpatcha, l’affaire Dupuy Dauby- dauby. Celle de Sama ne l’emeut guère, en plus ,ce dernier est un kabyè qui ne partage pas la fainéantise, la cupidité, les barbouzes, les dessus de table,la paresse comme eux, alors il faut frappé très « Faure ». Sama Essohmalon accueilli par des cris de joie après la relaxe, reprend la route pas cette fois-ci vers la maison mais de nouveau dans les geôles. Le quadra d’avocats qu’il a, à ses côtés est ébahi par la lecture du droit au pays de Faure. On met la pression sur la banque Atlantique et un quartier général est établi pour rembourser l’argent des adhérents sans le consentement de celui avec qui ils ont placé leur confiance. Depuis l’eau a cessé de couler sous le pont. Sama Essohamlon devenu l’arrête à la gorge du ministre Kokou Tozoun est en passe  d’être un sauveur des pauvres, des démunis. En France, on a connu l’abbé Pierre….

Au Togo, le modeste officier de police aurait fait parlé de lui comme l’ami des pauvres. Faure économiste il paraît, Sama Essohamlon passionné d’économie auraient pu être un grand tendem, un couple au service du peuple. Mais le prince aura choisi ses partenaires à lui : la pègre qui l’entoure et le couve de menteries matin, midi et soir….

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse