Jean-Pierre Fabre : Mensonges sur une tournée qui a viré plutôt au « Mea culpa» en Europe et mépris des Togolais en plus ! [ Camus Ali ]

0

Au Togo, le goût de l’argent est une pandémie

Quand il dépose ses valises à Paris, ni l’Elysée moins la Francophonie, aile marchante de la France en Afrique ne sais de l’arrivée de l’opposant Jean-Pierre Fabre. Toutes les fois qu’ il est venu sur les bords de la Seine, là où Gilbert Bawara et Hélène Le Gal, nouvelle « Madame Afrique » peuvent se parler en amis, le patron de l’ANC a droit à une secrétaire…un dixième couteau. On ne le dit jamais assez. Il est temps que les fidèles et sympathisants de l’homme le comprennent pour une fois de bon ! Mieux, l’institution dirigée par la canadienne à la Francophonie avait déjà clos le drame togolais malgré toutes les fraudes connues lors de la nième filouterie électorale d’avril 2015 : « C’est Faure que la France veut au pouvoir ». Point et barre. Ici, le peuple Togolais n’existe pas et n’a jamais existé depuis que, les Gnassingbé en concubinage avec la France détiennent les vies de chaque citoyen. Jean-Pierre Fabre, hier comme aujourd’hui savait et sait encore que, sa témérité teinté d’un cynisme inexpliqué d’aller aux élections sans aucune garantie finirait par le faire petit, si petit. Mais que vaut encore la dignité devant une valise de billets craquants au Togo ? Joseph Koffigoh avait fini par se plier à la tradition. Ce n’est pas Jean-Pierre Fabre qui a bradé le patrimoine des Olympio qui peut faire l’exception ! Au Togo, le goût de l’argent est une pandémie. Journalistes véreux, politiciens sans scrupules, commerçants, diplomates… n’ont plus de repère. Il faut gagner beaucoup d’argent, ici et tout et suite. D’ailleurs, quand on a été toute sa vie à l’école de Gilchrist Olympio, le Togolais averti peut se demander si, on peut avoir une honnêteté dans la vie, Notre « Fabre national » sait qu’il est né avec une cuillère d’or dans la bouche, n’a jamais fait le champ, appartient à la classe noble que le Togo possède donc est loin de la réalité togolaise. C’est ce visage pâle qui disait aussi chasser Faure Gnassingbé du pouvoir ! C’est ce même visage qui ment à tout va et sans scrupules qu’il aurait rencontré les Occidentaux et que le grand déballage sur une tournée qui a viré au mea-culpa plutôt qu’à une rencontre était imminent. Votre journal préféré à fouiner. Joins, au téléphone, un homme pourtant proche de Fabre en France est, on ne peut plus clair : « Cet homme est un faux type. Vous vous rendez compte qu’il vient me présenter son mea-culpa pour s’être trompé ? Alors, Camus, dis-moi, à quoi servent tous les conseillers qui l’entourent ? Que vaut un mea culpa face à la misère des Togolais qui doivent le vivre cinq bonnes années encore ? » Idem, chez tous les proches de Fabre en Allemagne qu’il a appelé pour faire ses mea-culpa. L’étonnement des uns et la déception des autres est grand. Alors, quand a-t-il eu du temps pour aller voir ses missi dominici européens qui viendront avec bombes et chars chasser celui qu’eux même devant le monde entier ont admis qu’il vol en toute impunité ? Trêves aux menteries Jean Pierre ! Une faute avouée est à moitié pardonnée. Mieux, seuls les imbéciles ne changent pas. Il semble que l’homme aurait opté pour être un éternel imbécile, un politique moribond.

« Apprenez que tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute », nous apprend Jean de la Fontaine. L’ « homme Fabre » sait que quelques morveux et pitoyables Zemidjanmens [ conducteurs de Moto taxi, Ndlr] l’écouteront parce qu’il sait flatter. Pour couronner le tout, un autre mensonge de taille est servi quand journalistes et simple curieux s’attelaient à aller l’écouter le mercredi 05 août 2015 par un communiqué. : La conférence a été reportée à mardi prochain. Raison évoquée, les funérailles de l’époux de Mme Mana Sokpoli, député du parti de Jean-Pierre Fabre à l’Assemblée nationale. Si on comprend bien, les funérailles d’un farfelu fusse-t-il l’époux d’un député dépasserait les vies et l’attente de millions de Togolais ? C’est ça ? Jean-Pierre, c’est la république que tu veux nous servir ?

Camus Ali Lynx.info
 

Laisser une réponse