Jean-Pierre Fabre : Il porte plainte contre « Zetes » mais choisi d’accompagner le fils dont sa maman fut l’amante du père !

0

Ambiance ! L’histoire de cette élection togolaise racontée ressemble terriblement à une farce qu’on peut la décrire comme la forme achevée du ridicule. 

Cela s’appelle prendre les Togolais pour des bons à rien, des godillots, des cons… Le preux qui veut la pomme et le pommier s’appelle Jean-Pierre Fabre. Sur le site de son parti www.anctogo.com, un vilain communiqué nous annonce pêle-mêle les idées du maitre. Jean-Pierre Fabre porte plainte de la main droite contre la société Zetes « Faurtement » proche de Louis Michel, le belge le plus corrompu des temps modernes et de la main gauche, il veut bien s’asseoir là où, les Gnassingbé se sont assis depuis près de cinquante ans. Si on comprend bien, au soir du 15 avril 2015, Faure Gnassingbé devrait se lever pour que s’asseye Jean-Pierre à sa place. Ambiance ! L’histoire de cette élection togolaise racontée ressemble terriblement à une farce qu’on peut la décrire comme la forme achevée du ridicule.

Le nouveau faussaire Jean-Pierre sait qu’il s’est bien engagé dans une aventure qu’il devra tôt ou tard expliquer aux Togolais la suite de la fin. Et pourtant, moins de cynisme contre un peuple totalement fatigué lui aurait permis d’être plus lucide, plus humble… Que nenni ! Bien plus, Jean-Pierre Fabre ne fait pas la dentelle et cherche à se masquer derrière une ridicule plainte. Pour cela, il fait appelle au service de deux avocats de renoms, donc cher, très cher : Maîtres William BOURDON et Georges Henri BEAUTHIER. Le premier du barreau de Paris et le second du barreau de Bruxelles. Tout un symbole ! Ici, l’homme veut montrer à quel point il prend la triche sinon le faux de la société « Zetes » au sérieux. Et pourtant, Jean-Pierre Fabre qui dit vouloir amener la société qui veut tricher en faveur de Faure Gnassingbé tient cas même à aller aux élections. Quitte à dire après que je savais que je serai volé mais j’y suis allé tout de même : Business quand tu nous tiens ! Qui Jean-Pierre Fabre peut-il convaincre qu’il lutte pour les Togolais ? Qui peut croire encore cet ancien preux de Gilchist Olympio qui a été nourri dans le faux et a grandi dans la malhonnêteté ? Quand on sait que pour le même faux fichier électoral, Alberto Olympio un nouveau venu sur la scène politique avertissait : « Sans l’audit du fichier électoral, aller à cette élection c’est accompagner Faure Gnassingbé simplement ». Jean-Pierre Fabre a lui, choisi d’accompagner l’enfant dont sa maman était l’amante du père. Bienvenue dans la politique faisandée à la togolaise !

Camus Ali Lynx.info

COMMUNIQUE de L’ANC
 
Jean-Pierre FABRE et l’ANC déposent plainte contre une société à Bruxelles pour faux en informatique et usage de faux
 
Jean-Pierre FABRE, Président de l’Alliance Nationale pour le Changement ANC, candidat à la prochaine élection présidentielle au Togo, et son parti ont déposé plainte à Bruxelles contre une société informatique belge spécialisée en enrôlement biométrique des électeurs.
 
Les partis politiques d’opposition et les organisations de la société civile ont de tout temps réclamé l’audit du fichier électoral qui selon eux contiendrait près de 30% d’électeurs fictifs.
 
Cette plainte avec constitution de partie civile fait suite à l’analyse du fichier électoral ayant servi  aux  élections dans  ce  pays depuis  2007,  et actuellement en  cours  de  révision  pour  la prochaine élection présidentielle prévue pour le 15 Avril 2015. Les résultats de cette analyse menée  par  les  experts de  l’ANC  sont  sans  appel  car  ils ont  mis  en  évidence  de  graves anomalies.
 
Jean-Pierre FABRE, principal challenger du président Faure Gnassingbé, candidat à sa propre succession pour un 3ème mandat décrié dans le pays, compte sur la justice belge pour établir la responsabilité  de cette  société, et l’obliger  à  l’audit  complet du  fichier  électoral avant  la prochaine élection présidentielle au Togo.
 
Après  la  demande  pour  un  audit  approfondi  adressée le  7  mars  2015 à  l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) par CAP2015, un regroupement de partis politiques
 
qui  soutient  la  candidature  de  Jean-Pierre FABRE,  le  combat  de  ce  dernier  pour  la transparence des prochaines élections entre dans une nouvelle phase inédite.
 
Pour  cette  action,  Jean-Pierre  Fabre  s’est  adjoint  les  services de Me  William BOURDON, Avocat  au  Barreau  de  Paris,  et  Me  Georges  Henri BEAUTHIER,  Avocat  au  Barreau  de Bruxelles.17 mars 2015
 
 
 
Maîtres William BOURDON                                                Georges Henri BEAUTHIER
 
Avocat au Barreau de Paris                                                Avocat au Barreau de Bruxelles
 
156 Rue de Rivoli 75001 Paris                                          89 rue Berckmans1060 Bruxelles
 
Tél+33 1 42 60 32 60                                                         Tél +32 2 538 90 10 

 

Laisser une réponse