Jean Dégli et ses « Faux Sages  » humiliés par les Togolais

0

 Images Mo5-Togo

En images, les fantômes qui hantent les nuits de plusieurs cadres et officiers militaires du RPT. Des fantômes pour lesquels beaucoup de bourreaux désormais dans le Front Sage tentent de réecrire l’histoire par un cynisme révoltant. On tue, et après on réhabilite sa proie! Dans ces corps encore gisant depuis 20 ans, beaucoup se reconnaîtront dans le Front Sage comme ayant aidé à leur manière et de toute leur force à tuer ces Togolais qui n’exigeaient que liberté et démocratie. C’est bien normal que les vétérans de 1990 aient mordu la poussière lors de la marche pour revendiquer la paternité de cette lutte le 16 avril à Lomé d’autant plus que l’équipe qui la composait était composée de tueurs, d’aides aux tueurs, de traîtres et de parvenus. Venus pour perturber toutes les initatives du FRAC, l’avocat Jean Dégli et sa horde d’illuminés sans base réelle au Togo l’auront appris à leurs dépens. Un samedi pour tester le pouls de ce que pensent d’eux des Togolais a viré au vinaigre, au cauchemar avec une poignée de 200 Togolais y compris les curieux pour soit disant ne pas oublier ceux qui sont morts pour la Démocratie au Togo. Fini les moments où on pouvait tromper le peuple tout le temps. Les Togolais ont alors tous pris la direction du Frac au lieu d’aller écouter le message des « Faux Sages ». Qu’avaient-ils sincèrement à dire au peuple que le FRAC aurait manqué de dire depuis un an de marches et de protestations et tous les samedis ?  De nos recherches, les « Nouveaux Sages » seraient une fabrication venue droit de la maison RPT et surtout des proches sinon tous proches de Faure, Pascal Bodjona en premier et l’indécrottable Agbeyomé Kodjo. Pour beaucoup, le jour où ce dernier jetera l’éponge dans l’univers politique, le Togo connaîtra la démocratie. Agbeyomé Kodjon à lui seul, est plus qu’un problème pour la nation togolaise, tant l’homme a plus de mille tours dans sa ceinture.

Les Faux Sages: un bordel de Faux opposants à la lutte

La configuration même des Sages du Togo pose un gros problème d’éthique. Abass Kaboua du MRC par exemple a aussi tapé des Togolais à Adewi au même titre qu’Agbeyomé Kodjo qui a permis de les égorger à Fréau Jardin. Jean Yaovi Dégli n’est pas « clean » non plus avec toutes les casseroles qui lui collent à la peau aux Nations-Unies, au même titre que les dessous impropres sur la gestion ô combien chaotique au port de Lomé du sieur Agbeyomé. Dans la droite ligne, Abass Kaboua ne peut émarger au RPT et surtout dans le compte de Pascal Bodjona et dire qu’il serait entrain de revendiquer le repos des âmes de braves Togolais que le cortège du RPT a cloutés au passage et jetés dans la lagune.

Hier à couteaux tirés avec Obuts d’Agbeyomé, on revoit Gaston Vidada de l’UFA. Dans nos précédentes lignes, nous avions déjà averti les Togolais que celui qui a mis par terre le parti Obuts et le traîner jusqu’aux  tribunaux était un petit voleur de quartier mais un excellent galvanisateur des masses et que Agbeyomé le savait très bien, mais avait fermé les yeux.

 En somme, les « Sages » du Togo, je dirai les nouveaux Sages, n’ont rien de lutteurs. Un conglomérat de faux opposants voulant couvrir leur méchanceté d’oripeaux libérateurs. Dans le même sillage, on remarque que Tchassona n’est pas aussi un opposant sincère encore moins correct. On l’a vu mettre par terre le PDR et se repositionner au point même de rejaillir vers l’Europe avec des airs teintés d’un tribalisme nocif. Il suffit de voir la liste de ses représentants en Allemagne pour s’en convaincre. Le syndicaliste Béléki, voilà même un autre spécimen au Togo. La vie chère lui passe sur la peau comme l’eau sur les plumes d’un canard. Au lieu de lâcher les travailleurs togolais dans les rues et insister sur la vie chère, le chômage des jeunes et la pauvreté, l’homme a préféré se tenir derrière les nouveaux bâtisseurs. Tout ce qu’on peut tirer de tout ce bordel est la lâcheté et le cynisme des politiques Togolais. L’ennemi commun, pensait-on, était le RPT. Mais force est de constater que depuis que certains ont pensé vaincre la lutte par des billets de banque,l’ennemi est de nouveau parmi les opposants et camarades de lutte d’hier. Le peuple togolais n’est pas encore au bout de sa peine….

 Taffa Biassi Lynx.info

 

 

Laisser une réponse