Gilchrist Olympio: Objectif, distraire les Togolais

0

 

Sous d’autres cieux, il serait entrain de laisser des conseils pour la postérité. Il serait entrain de baliser les sentiers de sa lutte pour que la jeunesse se souvienne de lui. Au soir de sa vie, Gilchrist se révèle être plus nocif qu’il n’en a jamais été dans toute sa jeunesse.

Imbu de sa personne, le piètre politique du Togo est entrain de distraire les Togolais en ralentissant la lutte par des histoires saugrenues de contrat qu’il aurait signé avec des députés. Après avoir arraché l’Union des Forces du Changement  (UFC) des mains de ceux qui étaient les vrais maîtres du parti, il se retrouve avec une coquille vide. Et depuis c’est du tintamarre dans les oreilles de paisibles citoyens togolais. D’ailleurs, à propos de la valeur juridique que peut avoir son fameux contrat, son conseiller immédiat Me Djovi Gally  rappelle : « Avant leur élection, les députés ont signé des documents dans lesquels ils s’engagent à démissionner en cas de transhumance politique ou de changement de parti politique. Nous sommes dans le cas d’espèce aujourd’hui, ceux qui ont estimé qu’ils ne peuvent plus évoluer sous la bannière de l’UFC doivent automatiquement démissionner de l’Assemblée nationale puisque que c’est sous l’étiquette de ce parti qu’ils ont été élus et de surcroît par un scrutin de liste. C’est une question de respect de la parole donnée et même d’éthique et de morale ». On tombe des nues quand on connait le dégré de moralité de celui qui prononce ces phrases!

Objectif non affiché : détourner l’attention des Togolais sur sa vraie personne.

Au-delà de tout ce qu’on peut dire de lui en politique, dans la vie de tous les jours, c’est un renard. Gilchrist, c’est un cocktail de mépris pour les autres, un amour fou de l’argent, des roublardises, et des Atalakous à l’ivoirienne. D’ailleurs, c’est dans ce pays qu’il a fait parler de lui en laissant le vieux Houpheit Boigny reconnaître en lui son degré de nocivité avant que celui-ci se débarrasse du fils infecte. En bon économiste, on ne peut lui reprocher de tourner milles fois une pièce de monnaie avant d’en faire cadeau. Mais ici, là où il a fait « Faure » aura été sa capacité à détourner habilement l’histoire de sa piètre personne vers la politique. Au lieu de révéler et d’aller fouiner pour en savoir davantage du deal entre les deux princes de la nation (Ndlr Faure et Gichrist), les journalistes togolais ont même pris goût à la dérision du vieillot finissant. Quand Gilbert Bawara le traitait comme quelqu’un atteint d’amnésie, on retrouve aujourd’hui sur l’homme toutes les traces de cette maladie. Au Lynx, nous sommes de ceux qui pensent qu’il faut recentrer le cas Gilchrsit sur le deal avec les Gnassingbé, avec tout le cercle de ceux qui pillent le Togo. Au moment où tous les septuagénaires (Wade, Alpha Condé, Alpha Konaré) comme lui, au soir de leur vie récoltent les fruits de leurs combats, de leurs luttes, de leur résistance, le Gil national est allé fourrer ses doigts dans le cercle de ceux qui ont rectifié son père et bon nombre de ses amis de lutte. Allez-y savoir pourquoi il se bat comme un beau diable pour que Faure soit toujours au pouvoir.

Isaac Tchiakpé, Djovi Gally Nicodème Habia: Du bidon pour un futur d’un parti

Un échantillon de trois noms, pris à la sauvette comme Isaac tchiakpe, Djovi Gally et Nicodème Habia montre que bientôt on ne devrait plus parler du parti. Le philosophe auxiliaire du lycée de Créteil, Isaac Tchiakpé au moins reconnait une chose: son avenir est avec les petits lycéens que dans le bordel de République de Faure. Quand il va s’asseoir avec Gilchrist comme conseiller de ce dernier , c’est avec une vitesse de croisière qu’il atterri en région parisienne pour ne pas rater la rentrée scolaire qui pouvait sonner le début de la fin de sa vie comme un ACEDIC (comprenez en France celui qui vit de revenus de chômage et de l’assistance sociale). Pour bien lutter en faveur des Togolais, Isaac se replie à 6000 km de son pays et le dirige par téléphone. Des coups de gueule tordus, il les égrène par radio interposées après avoir siroté son vin rosé. Tant pis pour les togolais qui doivent nager dans les eaux souillées des inondations. Et c’est curieusement ces néophytes qui croient encore faire valoir une morale politique au Togo. Comment dire à Isaac, qu’on  ne mène pas un  combat pour la libération d’un peuple derrière ses binocles ? La lutte, la vraie se fait avec ses sympathisants, ses électeurs. Et on se demande si l’UFC en possède encore….

Djovi Gally: Avec un oeil de Lynx, on n’a plus besoin d’aller chercher des experts en psychologie pour décortiquer l’homme. Gally, selon Solitoki Esso du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), c’est « l’homme qui mange tout et partout ». Même les moutons évitent certaines herbes! Après avoir mangé avec le RPT, et sa jeunesse la JRPT, l’homme est devenu le porteur d’espoir, le moralisateur de L’UFC. D’ailleurs un universitaire togolais en France rapporte au Lynx ses discussiions avec Gilchrist Olympio : » Quand je l’appelai pour parler du parti, il me parlait de l’arrivée de Djovi Gally à l’UFC » . Plus loin :  » Gilchrist ne manquait de me parler des émissaires comme Pitang Tchalla et Pascal Bodjona que le RPT l’envoyait tout le temps ». L’union entre l’homme et le RPT était scelée il y a bien longtemps. Il ne restait qu’un alibi. Gilchrist le trouvera avec cette histoire de pied ou de cou cassé  en descendant les marche-pieds à New-York.

C’est dans ce méli-mélo que le député Nicodeme Habia fait parler de lui. Pour donner Fulbert Attisso aux loups du RPT et aux argousins de la force brute de Yark Dahemane, il s’approche du MCA. La finalité, quand Fulbert et amis sont transferés dans la prison de Kara, Nicodème rejoint sa famille à Dallas aux Etats-Unis. Avant même de devenir député, il est passé à tabac en pleine civilisation américaine par l’ultra Rpétiste Innocent Pato. L’homme ne porte pas plainte. Allez y comprendre! Quand il est passé de nouveau à tabac par des jeunes surexcités au devant du siège de L’UFC, l’homme alerte Abass Bonfoh et saisi une brochette d’avocats. Le hic ici, est que tous ces hommes qui parlent de leur popularité,ont bien pris soins de caser famille et parents hors du Togo. Ils savent que le Togo est une poudrière. Ils savent  qu’ils font un grand mal à ce peuple. Ils savent que leur jours sont comptés. Ils savent que après Gilchrist Olympio c’est le déluge, la fin de la fin du parti.

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse