Gilchrist Olympio: Il enterre Sylvanus pour la seconde fois

0

 

C’est à en rire. Il fallait parler et il a parlé,comme toujours… S’il ouvre sa bouche,il faut se tenir un peu à l’écart,il n’est pas loin de Pangloss. De peur,de ne pas devenir un alcoolique passif, Gilchrist étant lui même devenu dépendant, il faut se donner une distance de quelques mètres d’avec lui. Depuis qu’il ne peut plus se regarder dans le miroir pour cause de trahison,c’est l’alcool qui meuble son quotidien. Le tristement nom de Maréchal qu’il se glosait d’avoir est depuis tombé et les galons avec. Le maréchal est bel et bien nu. Pour ses adversaires et le peuple togolais, le manteau de taré politique lui colle bien à la peau, tout comme d’ailleurs la boulimie sur le matériel qu’on dit, il serait un friand. La preuve, tous ses petits amis avec qui il a commencé la lutte, sont devenus au soir de leur vie présidents ou personnes ressources respectées dans le monde. Pressé de trahir ou de manger, il a fait sa propre révolution contre son peuple avant que le Maghreb et l’Afrique au sud du Sahara ne déclenche la leur. Depuis, Gilchrist ne représente plus que lui même, si ce n’est ces rides et cette démarche cahin-caha qui montrent à suffisance que trois des pieds de l’élephant sont bien cassés. Après avoir creusé sa propre tombe en attendant qu’une petite vérole vienne s’ajouter à son mal chronique de menteries pour qu’on l’enterre vivant, l’homme vient d’avoir l´idée géniale d’enterrer pour la seconde fois son père et partant le mythique nom Olympio. Jeune Afrique et son indécrottable patron et homme d’affaires, Béchir Ben Yamed sont bien aux petits soins pour faire passer le message : «Sylvanus Olympio a toujours voulu le bien de son pays. S’il était vivant aujourd’hui, il comprendrait notre démarche». Et qui pouvait lui refuser d’ensevelir son père, pour une seconde fois, lui, qui a les gènes pas du tout proche de ce nationaliste convaincu ? C’est la maman qui connait le père de son enfant dit  l’adage en pays Bassari. Et quelles preuves tangibles avions-nous encore pour attester que Gilchrist est bel et bien l’enfant de Sylvanus ? Aucune. Quand Bonito son frère pavanait dans les rues de Lomé criant à tue-tête et appelant les loméens à sortir marcher sur la soldatesque qui a rectifié leur père, son cadet Gilchrist était déjà de l’autre côté de la frontière ghanenne. Les jours et les années vont démontrer que sa révolution pour chasser Eyadema n’était au fait qu’une collaboration.

D’ailleurs,Thomas Sankara le comprendra très tôt, quand il le fit enfermer pour quelques jours à Ouagadougou après que l’homme ait fait échouer le plan de coup d’Etat en 1986. Le vieux combattant et écrivain Andoch Nutepé Bonin qui était de la partie est prié d’écrire l’ultime livre pour rétablir la vérité avant de rendre le dernier souffle. Le Togo en a besoin !

Gilchrist: Il a tout bradé

Sans scrupules, il cherche à donner un sens à sa traîtrise par des arguties aussi bancales que les thèses qu’il se déploie à tranformer en vérité. Pour celà, il a choisi dans l’international, un porte parole aux arguments boiteux comme le phislosophe Isaac Tchiakpé. À l’intérieur, l’avocat, Djovi Gally qu’on décrit comme un petit prébendier et sans scrupules est chargé de mentir et de casser toute contestation qui peut prendre des allures juridiques. Depuis, cette race de petits amis sont par vaux et monts pour relayer le message du patron. Le site du parti autrefois flambant et qui véhiculait l’idélogie du parti est devenu amorphe comme celui du RPT. L’Union des Forces du Changement ne vit plus que par le sigle. Les principaux fondateurs du parti ont tourné dos à l’homme et ont  pris soins de laisser une pluie de malédictions sur le devenir des héritiers de l’Ablodé. La France qui n’attendait que cette fatale erreur se frotte désormais les doigts. Si le fils n’a jamais exigé qu’on saute le secret défense sur la mort de son père, comment voulez-vous que le bourreau se donne encore conscience de son acte? Si les héritiers et avocats menacent la France de laisser le dossier sur la mort de Ben Barka aux juges de s’en occuper, on dirait que Gilchrist aurait donné l’aval qu’on referme dans un coffre fort et à double clé le dossier trouble sur la mort de son père. Les enfants de Patrice Lumumba qui ont bousculé la Belgique jusqu’à obtenir le pardon du Royaume de Belgique sont priés de se tenir loin, sinon très loin de Gilchrist. Dans les couloirs de ses plus proches,tout le monde est d’avis que c’est l’africain le plus « bête » du siècle. Et déjà le RPT et ses sicaires encore en vie comme déjà morts sont unanimes sur une chose. Ce que le père défunt n’a pu faire,le fils vivant, Faure à pu le faire en mangeant dans le même plat avec Gilchrist. Et après avoir bradé l’héritage familial en revendant la maison au fils de celui qui a pris sur lui de vanter la mort de son père, il est désormais le parrain attentif à la dictature Togolaise. En plus, une bouteille de vin Petrus au bec pour célebrer les retrouvailles avec ses bourreaux ! C’est ce que Gilchrist appelle « l’échec de la lutte frontale« . Il fallait tuer son père pour la deuxième fois pour que sa lutte soit ovale. Gilchrist ou la Seconde mort de Sylvanus Olympio, un bon titre pour un livre. Avis aux écrivains….

Camus Ali Lynx. info

Laisser une réponse