Gilbert Bawara, trop arrogant ?

0

Le moins qu’on puisse dire est que c’est l’impénitent arrogant d’hier Agbeyomé Kodjo qui s’étonne qu’il ait pire que lui au Togo. En effet, l’opposition togolaise a toujours eu un « caïd » côté pouvoir pour lui tordre le cou. Dans la liste que le Rpt nous a fait connaître en 45 ans de règne sans partage, on a vu défiler des plus zélés au plus fanatiques. Kpotivi Laclé qui voulait même prendre le nom « Abalo » bien que de père et de mère originaire du sud. Agbeyomé Kodjo alors ministre, menaçait de faire arrêter le chef de gouvernement Joseph Kokou Koffigoh. Le plus tonitruant de tous, Natchaba Fambaré a eu le mérite de mettre en pièces détachées la constitution togolaise. Et vient Pascal Bodjona. Par cet inconditionnel de Faure, on a l’opposant Gilchrist Olympio qui travaille mano in mano avec le pouvoir. A l’heure où nous mettons sous lecture cette planche, Gilbert Bawara est celui qui aurait hérité  ce comportement selon l’opposition qui ne fait pas honneur à la classe politique togolaise. Pour eux, le ministre Gilbert Bawara est un peu le porte flingue de Faure. Pour y en arriver, il fallait faire dos rond et se parer d’une carapace qui a toutes les qualités d’un pare brise d’avion contre toutes les mauvaises langues au Togo. Gilbert Bawara pour l’opposition togolaise est un arrogant qui n’hésite pas à les injurier et à les humilier. Agbeyomé Kodjo, ancien Premier ministre togolais et Président de OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire) plus explicite lance une prophétie  à peine voilée : « Parce que inévitablement tu vas descendre. Bawara aussi va goûter les délices de l’opposition et je verrai comment il se comportera si on le traite de démagogue, qu’il ne représente rien » lance t-il. Avant de terminer sa course par une pensée du jour que le ministre devrait méditer : « Lorsque l’opportunité t’est donnée de monter, aie un minimum d’égard pour ceux qui descendent ».

Le ministre que nous avions rencontré à Lynx.info ne  nous donnait pas les signes d’un arrogant. Vivement qu’il s’excuse s’il a vraiment choqué certains de ses compatriotes « opposants » si dans l’exercice de son métier il s’est laissé aller aux dérives et à la passion ! Le dirigeant d’aujourd’hui est l’opposant de demain dans toute démocratie. Et Gilbert Bawara qui a côtoyé les démocraties Occidentales comme africaines responsables  le sait mieux que quiconque !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse