Football togolais: Une nouvelle crise se pointe à l’horizon

0

  

Si Gabriel Améyi et ses alimentaires qui l’entourent notamment Tino Adjété et consorts ne prennent garde, leur bail au sein du bureau exécutif de la Fédération Togolaise de Football va être plus qu’écourtée. Leurs bourdes deviennent de plus en plus insupportables. La dernière en date est relative au drame ayant frappé l’Etoile Filante de Lomé. Cette dernière a perdu dans un accident survenu le 26 novembre dernier à la sortie de Gléi, un peu avant la ville d’Atakpamé six membres tous calcinés. Suite à ce drame de trop dans le milieu footballistique, le staff dirigeant de la FTF n’a trouvé mieux à faire qu’à programmer des matchs pour le dimanche suivant le drame. Gabriel Améyi et les siens disent avoir appelé la FIFA qui a trouvé que mettre des brassards noirs pour jouer était largement suffisant. Ainsi, la FTF était prête à laisser jouer le dimanche 27 novembre n’eut été l’intervention de Faure. On est où là comme le disent si bien les comédiens ivoiriens. Six corps calcinés non encore identifiés et la FTF se met à faire comme si de rien n’était, il faut être au Togo où l’odeur de l’argent a fini par transformer des êtres humains en des loups pour leurs prochains pour vivre ces instants inhumains et indignes de sportifs. Homo omni Lupus, disent les Latins. A l’heure où nous écrivons ces lignes, l’Etoile Filante n’a pas encore fait le deuil mais la fédération a déjà convoqué des matchs pour le samedi 03 décembre prochain. Le comble aux yeux de Koroki Mètètè de Tchamba qui sort de son silence à travers un communiqué rendu public ce 1er décembre : « Ce qui crève le cœur, ce qui choque aujourd’hui, c’est la façon peu humaine de programmer pour le samedi 03 décembre des matchs qui déclenchent la reprise du championnat sans qu’il n’ait eu au préalable des rencontres formelles de la grande famille que nous formons et sans aucune manifestation tangible collective et unanime pour marquer notre compassion et esquisser ensuite les nouvelles dispositions pour prévenir la réédition d’un tel drame ». Koroki Mètètè de Tchamba poursuit et déclare suspendre sa participation. Lecture : « Fort de ce qui précède, nous Koroki Mètètè de Tchamba, décidons pour compter de ce jour, la suspension de notre participation au championnat national de D1 pour porter d’une part le deuil qui nous concerne et d’autre part, manifester notre solidarité à l’endroit de nos frères et amis de l’Etoile Filante ».

 Koroki veut être solidaire dans le malheur tandis que la fédération dirigée par un certain Gabriel Améyi a sa petite idée dans la tête. Les sous de la FIFA font courir la bande à Gabriel Améyi qu’ils ont perdu tout bon sens et toute humanité. Etoile Filante peut pleurer ses morts, l’homme de Womé et ses alimentaires n’ont que faire. Ils veulent conduire le championnat à son terme pour pouvoir bénéficier des sous de la FIFA et d’autres partenaires. Ils n’ont que ça en tête si bien que les autres considérations passent au second plan.

Une nouvelle crise se profile à l’horizon dans le milieu footballistique togolais. L’USM de Masséda a déjà dit niet au championnat D1, l’Etoile Filante qui vient d’être endeuillée ne pense même pas encore à retrouver les stades et Koroki suspend sa participation. Que reste-t-il pour qu’une crise naisse ?

Désirée Bigui Lynx.info

 

Laisser une réponse