Faure sur l’échafaud : Grande mobilisation le 17 mars 2011

0

 

Tchoco-Tchoco! Petit à petit, le tyranneau va connaître son premier test, sinon la petite révolution au dos depuis 1990. Le nom quelle va porter, peu importe! Après la Tunisie, l’Egypte et le Burkina-Faso désormais sur le fil, l’opposition Togolaise va jeter sa jeunesse dans les rues le 17 mars. On se souvient, que Claude Améganvi du Parti des Travailleurs (PT) avait dit de « soulever » le régime de Faure la semaine dernière par une marche. In extrémis,elle fut reportée afin que les derniers réglages tactiques soient étudiés. Le pouvoir de Lomé est dans tous ses états. Les seconds couteaux du régime aiguisent l’arsenal de guerre. Il se murmure que la soldatesque et les apparatchiks civils vont beaucoup travailler cette semaine et particulièrement le 17 mars. Vont-ils trancher encore les têtes ? Vont-ils casser les pieds de leurs compatriotes ? Vont-ils embastiller les concitoyens vers d’autres destination inconnue….?  En 43 ans, les zébrures rouges au Togo ont tout expérimenté. En attendant le jour le plus long au pays de Sylvanus Olympio, le FRAC vous livre son message qui l’annonce. Lecture!

Djima Matapari  Lynx.info

 

 Front Républicain pour l’Alternance et le Changement

F R A C

C O M M U N I Q U E

Mobilisation générale contre le projet de loi liberticide de Pascal Bodjona

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Sursaut –Togo, le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), constitués en Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) et le Parti des Travailleurs, remercient les populations togolaises pour leur mobilisation permanente et les invitent à prendre part massivement à la grande marche pacifique qu’ils organisent le jeudi 17 mars 2011 à partir de 08h00, dans les rues de Lomé, pour exiger le retrait inconditionnel et immédiat du projet de loi du gouvernement, relatif aux ‘’conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique’’.

Cette marche se déroulera suivant l’itinéraire ci-après :

Bè-Kondjindji, pavé NDA, marché de Bè, Bd Félix Houphouët Boigny, immeuble Fiata, Bd circulaire côté ouest, Fontaine Lumineuse, Av de la Libération côté sud, place Anani Santos, Av du 24 janvier, S3G, Rue Koumoré, Goyi Score, Préfecture du Golfe, Av de la Présidence, Ministère de l’Administration Territoriale, Av Mama Fousséni, Direction Générale de la CEET, CASEF, siège de l’Assemblée nationale.

Devant le Ministère de l’Administration Territoriale et le siège de l’Assemblée nationale, une délégation du FRAC demandera à être reçue par les autorités concernées, afin de leur remettre une lettre de protestation.

Organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, populations togolaises des villes et des campagnes, compatriotes de la diaspora :

mobilisons-nous massivement pour arracher le retrait immédiat et sans condition du projet de loi scélérat de Pascal Bodjona contre la liberté de réunion et de manifestation et pour faire échec à la volonté du gouvernement de consolider la dictature en supprimant tous les espaces de liberté conquis de haute lutte par le peuple togolais au cours des deux dernières décennies.

La lutte populaire est invincible !

Fait à Lomé, le 11 mars 2011

Pour le FRAC,

La Vice-Présidente de l’ANC

 

Laisser une réponse