Faure : Il tourne dos à 1000 Togolais coincés en Libye

0

 

La différence entre feu Eyadema et Faure Gnassingbe est que, le premier avait la capacité de réunir les ingrédients pour se faire pardonner après avoir tué. Le fils est plus fourbe et a la capacité de réunir tous les ingrédients pour se faire davantage détester. Quel président intelligent et aussi détesté par son peuple laisserait-il une si belle occasion passé en ne marquant pas des points en allant cherchant les siens en détresse? Les langues à Lomé et dans tout le Togo disent qu’il n’a pas encore fini d’élever les murs dans les fesses des filles quand son peuple meurt. Comme il aime qu’on pense à sa place afin que ses cheveux blanchissent et qu’il ne prenne sur lui de réfléchir, il a de nouveau opté  faire la campagne après la libération de l’otage du groupe Aqmi au lieu de sauver 1000 de ses compatriotes en danger.  Pour la libération de l’otage franco-togolais Alex Kodjo Ahonado, Faure et son premier sous-fifre Gilbert Houngbo en on fait un trophée de guerre.  Il ne se passe plus une minute que les locataires de la Marina ne brandissent l’otage comme si Bodjona et comparses avaient une fois cherché à savoir de quel côté du désert nigerien le pauvre avait passé son odysée.  Faut-il rappeler que la libération du fonctionnaire du groupe Satom non plus ne vient pas de la magie du pouvoir Togolais. Le groupe Aqmi qui a revendiqué l’enlèvement ne trouvait pas l’interêt de laisser de pauvres africains dont les gouvernements trouveraient même normal qu’on leur tranche les têtes que d’attendre une rançon qui ne viendrait jamais.

Et comme un evènement peut en cacher un autre, à quelques centaines de kilomètres du désert nigérien se trouvent 1000 Togolais coincés entre les feux des snipers pro-Kaddafi et les obuts du Roi des Rois des chefs traditionnels africains. Le Comité pour la Vérité des Urnes (CVU) compte dans son communiqué rendu public le 26 février qu’ une partie des Togolais serait à Benghazi ville libérée par les opposants au régime et près de 500 entre les feux à Tripoli. Faure et  ses couacs n’ont pas d’autres noms que ceux comme  » incapables » et « irresponsables ». Le Nigéria , le Niger et beaucoup de pays ont déjà fait évacuer leurs ressortissants. Les pays européens se tiennent les bras. Le seul frégate envoyé par les français a engloutis toutes les nationalités qui s’y trouvaient en Libye. Le deuxième frégate anglais est sur les côtes pour ratisser le reste des européens. Ici on parle des pays où la vie humaine est sacrée. Désormais, les Togolais peuvent se faire une idée de leur président. Autant il les a tranché les têtes pour s’asseoir dans des flaques de sang en toute impunité, autant il est près à regarder d’autres aussi les trancher les têtes. Et de ces présidents, il faut vite les chasser du pouvoir. A n’importe quel prix….

Bamba Ahmed Lynx.info

Laisser une réponse