Faure: Il écrase le RPT et écrabouille l’UFC

0

 

C’est du Faure ! Et pour être cet héros appelé Faure Gnassingbé qu’une certaine ripaille au Togo voudrait ressembler, il faut être né de papa dictateur, avoir pu laisser trancher au moins 500 têtes et jongler avec les milliardaires comme une star de rock. Après avoir vaincu Gnininvi, Agboyibor, Nicolas Lawson, Dahuku Péré et surtout Gilchrist Olympio, tout semble être prêt pour que son rêve se réalise. Il a l’armée pour lui. Toutes les puissances colonisatrices et surtout une gente féminine composée de milliers de prostituées chargées d’espionner ses opposants,  et pour couronner le tout, il a l’argent aussi. Sinon beaucoup d’argent. Depuis, le chemin, sinon les portes sont ouvertes pour une présidence à vie. Quand on ajoute le folklore observé à son avantage à la CPDC et les imbécilités de son homme de l’ombre appelé Mgr Nicodème Barrigah sur une réconciliation qui  a pris une forme injurieuse plutôt que de contrition, il est clair qu’un chef d’Etat africain peut façonner son destin. Quand il veut. Où il veut. Et comme il veut. Il est venu en 2005, pour que le Togo ne sombre pas dans une guerre civile, plan glissé par les satrapes du RPT tous galons confondus et l’ambassadeur de France au Togo devant l’UE.  Sous nos yeux, Faure est en passe d’écrire le même destin que son ogre défunt de père Gnassingbé Eyadema.

Faure : Il s’offre l’UFC et l’écrabouille tel l’archange St Michel terrassant le diable !

On a beau être l’ennemi de Faure, on finit  par se rendre compte que derrière son sourire de félin se cache un monstre politique. Lui au moins sait comment défendre son fauteuil de président face à ses opposants qui ne savent pas toujours comment s’unir pour le chasser du pouvoir. Il sait qu’un stratège du RPT s’est confié au commandant François Boko en ces termes : « Le jour qu’on aura l’UFC avec nous, on règnera pour des siècles et des siècles ». Et l’enfant de Sabine tient à régner comme Nabuckadnazor pour des siècles et des siècles.

Faure : Fourberies et stratégies d’un tyranneau

Il sait que pour régner longtemps, il faut tuer ou s’allier Gilchrist Olympio. Il choisit la deuxième formule et met les bouchées doubles.  Ensuite, Faure s’approche « faurtement » de Gilchrist par le biais de ses « éléments». Si Gilchrist connait mieux le père défunt, il ne connait rien du fils. A l’inverse, Faure connait tous les vices du patriarche de l’UFC. En politique, ce sont les traits qui jouent beaucoup. Il sait aussi que le vieux monnayeur a deux faiblesses. L’argent et les femmes. D’ailleurs le livre « Togo : La Tragédie Africaine » de l’avocat  Jean Dégli  révèle que : «  Pour une histoire de fesse entre lui et Edem Kodjo, Gilchrist a laissé que le pouvoir file dans les mains d’Eyadema en 1993 ». Andoch Nutepé Bonin, son compagnon de longue date raconte comment Olympio, Mobutu et Eyadema jouaient la triangulaire avec une femme. Celle qui est, paraît-il, la femme actuelle du guru de l’UFC. Passons. Faure sait aussi que l’âge  avancé ne lui  permet plus de tirer comme un lapin. Il faut mettre l’argent devant le nez plutôt que de petites minettes. Alors Pascal Bodjona se met au travail. Il  sait aussi que pour le clan des « métis togolais », il ne sert à rien de présenter une femme de teint noir. Au lieu d’aller loin chercher un métis, il pioche celle-là que lui-même possède. Sa femme Zeina (Libanaise de père et kabyè de mère) et leurs enfants deviennent du coup les filleuls de Gilchrist. Lui-même étant le parrain. On se rapproche tout doucement des bribes du film « Le Parrain » avec  Gilchrist dans le rôle d’Al Pacino et nous sommes aussi en plein pied dans le jardin de la mafia togolaise. Pascal Bodjona fait miroiter les millions et le rêve de voir Gilchrist dans le clan. Le patriarche de l’UFC se rappelle qu’à Abudja, la petite mallette était bien bourrée de billets craquants. Il en veut encore… davantage plus.

L’UFC : Grandeur et décadence d’un parti

Du Détia, on ne retient  désormais que les dixièmes couteaux. Isaac Tchiakpé en France. Le râtelier et avocat Djovi Gally. Il est à L’UFC, protège les intérêts de Kpatcha ennemi déclaré de Faure  et est dans le deal RPT/AGO.  En Somme, il mange chez Kpatcha, chez Gilchrist et par ricochet chez Faure. C’est la complexité même de l’homme togolais. Les armoiries, les badges, les logos, les vestiges et tout ce qui composait le parti sont rangés et mis dans les caves. Le site du parti est animé une fois tous les cinq mois, ce site qui hier était bien plus qu’un journal d’information. Passons. Le parti qui flambait de tous les feux et rasait tout sur son passage tel une tornade blanche, n’est plus que l’ombre de lui même. Les ressources humaines font défaut bien que Faure ait bien pris soin de mettre plein dans les petits pantalons. Des postes ministériels et des députés aussi pour renflouer les caisses du parti. Il faut voir le cadre et ministre de la communication Djimon Oré se la jouer nationaliste dans des trémolos dignes de Pangloss pour s’en convaincre que c’est la fin de la fin de l’UFC. Mais de tout ce qu’on peut remarquer est que Faure a joué sur une table de billards à deux bandes. Taper la boule blanche RPT dans le trou et terminer par la boule jaune UFC.  La stratégie était d’écraser le RPT, chose faite. L’UFC est depuis aussi écrabouillée. Bingo !

Il paraît que  Gilchrist en personne a donné ce quitus à Faure pour qu’il ensevelisse son parti. D’autant plus que l’opposition frontale n’a rien donné, il a décidé de se coucher pour que le « petit » se serve de ses vieux os comme marche pieds. Au soir de sa vie, quand on devient rigolo, il est clair qu’on est rattrapé par une liste de choses malsaines qu’on a du faire dans sa vie. Et Gilchrist en est bien conscient.

Seule fausse note. L’aventure de Gilchrist dans la politique a meurtri des milliers de familles qui ont cru en lui. Le plus célèbre étant le Dr Marc Atidépé. Mais que valent tous ces morts devant cet autre fils de la nation en face des mallettes de billets de banque et l’or de Faure Gnassingbé ? Quand on sait que Gilchrist a  tué par deux fois son propre père, imbécile sera ce Togolais qui irait encore donner sa vie pour lui dans le nouveau parti de Faure!

 Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse