Faure : Il asphyxie financièrement ses frères et sœurs. Cas de Tina Gnassingbé !

0

Lire la lettre de l’Ong Compagnons de Coeur à Faure Gnassingbé

 

Ce visage de pierre est un monstre ambulant. Lui, c’est bien Faure Essozimna Gnassingbé. Pour cause, qui eût cru qu’il se parera dune haine indécrottable et se déchaînera tel Belzébul contre ses frères de même sang, ses frères qui pour la plupart étaient au premier rang dans  le cloutage des Togolais pour qu’il devienne « Gnassigbé I » en 2005 ? De l’humiliation aux tortures dénoncées par les organisations des droits de l’homme qu’il fait subir à Kpatcha Gnassingbé et au commandant Esso Gnassingbé, l’enfant de Sabine est resté de marbre. Il faut corriger « demi-frères » qui ne marchent pas dans la même direction que lui. D’ailleurs, quand Essolizam Gnassingbé (un autre demi-frère, arrêté au Benin pour atteinte à la sûreté de l’Etat et ramené au Togo menotté) avait compris que, la force se trouvait plutôt du coté de celui qui tenait le nerf de la guerre, donc l’argent, c’est avec fracas, qu’il est venu devant le juge Abalo Péchelibia dire que, le député Kpatcha peaufinait bien un coup d’Etat contre son demi frère président et qu’une certaine somme évaluée à 27 milliards de Francs Cfa se trouvait dans les mains d’une très proche pour la campagne présidentielle de 2010. Deux et trois recoupements permettront à la rédaction Lynx de situer que s’était  bien l’égérie de la cour, Ingrid Nana Awadé qui était en possession de ce pactole et que, sous ses  petites jupes, elle avait entassé des monticules de billets de banques, fruit de dur labeur des filles et fils du Togo. Quant à Essolizam alias Judas Gnassingbé, sa vie est devenue normale et le frère président s’est « excusé » par une pluie de liasse pour lui avoir fait connaître le goulag, mieux le Guantanamo local. Mimi Gnassingbé, femme du prisonnier député Kpatcha Gnassingbé avait déjà lancé cette prophétie avec le confrère Légende Fm comme nouvelle donne chez la famille la plus populaire du Togo : « Comme Kpatcha n’est plus là, la vache laitière aussi est fermée. Ils ne pourront plus recevoir de lui. C’est pourquoi ils se sont penchés de l’autre côté ». Fin de partie !

C’est dans cette ambiance électrique que Faure va s’acharner sur le reste des demi-frères qui ne se sont pas encore alignés. Les enfants de Badagnaki Albertine, la plus connue des femmes du patriarche défunt et ses enfants étant du côté «  Faure » avec lequel ils bradent et dépouillent à tout-va les richesses du Togo… Sinon, comment comprendre que la smala et les ouailles qui entourent Faure érigent des châteaux en Europe, au Togo et aux Etats Unis, et que son « propre sang » erre dans le tout Paris comme des clochards, des SDF et appelé à être détruit au karcher si par hasard Nicolas Sarkozy revenait aux affaires ? Si les Togolais peuvent nous le reconnaître, nous avions mis pour lecture les plus grands prédateurs de tous les temps et  avec une vitesse record dans leur pays. D’Ably Bidamon, Ingrid Awadé, Sam Pikassam,… en passant par Kokouvi Dogbé nous avons pu faire rejaillir l’insolence de leur richesse- Nous sommes allés jusqu’à prouver cette villa qui appartient à Kokouvi Dogbé aux Etats-Unis. A la fin, comme pour dire que le Lynx peut se taper des nuits et des semaines de recoupements et que, rien ne se passera, ce sont de grosses médailles comme récompense pour avoir dilaté les coffre-forts de la république qui ont été gravé sur les poitrines de chaque amis de « môsieur » le président !

Du désir d’humilier ses frères !

Dans la guerre qui oppose « Gnassingbé contre Gnassingbé », aucun pestiféré au Togo ne serait contre l’initiative du président si le but est d’apprendre à ses dizaines de frères qui vivent au dépens de l’Etat de gagner leur vie par le travail. Nous ne lèverons pas le doigt, si ce dernier  chassait  ses frères et sœurs pour libérer la résidence sise à la rue Maréchal Maunoury, propriété de l’Etat togolais, si le but était que d’autres Togolais ne sucent plus le sang de la grande majorité comme des sangsues. Mais force est de constater que, c’est une haine empreinte d’une volonté d’humilier ses « frères rebelles » qui anime Faure. On sait que des liens fraternels « très pourris » existaient entre le frère (même père même mère) de Tina Gnassingbé le colonel défunt Ernest Gnassingbé. Le commun des Togolais sait que, Faure a brûlé toutes les politesses et la décence au point de « caler » une grossesse à la femme de ce dernier. Nous savons aussi que le président de tous les Togolais a une certaine faiblesse pour la « bonne chair » et  qu’il lui est pratiquement difficile de différencier qui est la femme qu’on ne tripote pas et la femme libre qui cherche un mari pour la vie. Mimi Gnassingbé  qui le connait bien que quiconque recoupe : « …Il paraît que lorsque je parle, il ne le supporte pas mais moi, je vais encore le dire ouvertement. Il est ni plus ni moins qu’un pervers… ».

Dans ce carrousel où personne ne sait ce qui anime Faure à vouloir laisser les Français jeter sa demi-sœur Tina  avec enfants et bagages dans les rues de Paris, on fini par prendre le premier défaut qui lui colle à la peau : la haine- Cette haine qui l’éloigne chaque jour que Dieu fait de sa famille des kabye son ethnie et des Togolais !

Anicet Moutouari Lynx.info

 

Laisser une réponse