Faire des enfants sans se marier: Une nouvelle tendance chez les jeunes sénégalais

0

Il faut reconnaître que le concubinage gagne du terrain

Avoir un enfant sans être marié, était inimaginable autrefois. Mais aujourd’hui la tendance s’est inversée et les enfants nés hors mariage sont de plus en plus nombreux. L’état d’esprit a évolué, les mœurs aussi. Les filles assument désormais cette volonté de faire des enfants sans s’embarrasser d’avoir un homme dans sa vie.
Au Sénégal comme ailleurs, si le mariage reste la voie la mieux indiquée pour procréer, pour fonder une famille, tel n’est plus le cas pour ces nouvelles générations qui brisent les tabous du sexe et se méfient moins du regard de la société où il faut reconnaître que le concubinage gagne du terrain. Les raisons varient, mais la pratique a fini de s’installer dans la société sénégalaise où la coutume et la pratique religieuse voient mal les enfants conçus hors mariage.

«Je me suis mariée pour célébrer l’amour que nous partagions avec mon copain. De toute façon, avoir des enfants hors mariage ne me dérangeait pas. La preuve, j’ai eu un fils avant. L’imam, lorsqu’il l’a baptisé, nous a dit que ce serait dans la logique des choses que nous nous marions un jour et effectivement c’était prévu. Nous nous sommes mariés 2 ans et demi plus tard», confie une maman de 19 ans, mère de 2 enfants.

Leuksenegal Avec le Quotidien

Laisser une réponse