Et toi Pr Gnininvi, quel model d’opposant êtes-vous pour le Togo ?

0

C’est tellement devenu leur habitude de livrer à la face du monde les comportements des autres dirigeants, les bonnes habitudes des autres combattants sous d’autres cieux,  qu’on se demande si la CDPA s’est réservé ce rôle congru de ne venter que les mérites des autres. Quand le Pr Alfa Condé devient président de la Guinée, c’est un déluge de communiqués du genre, « Alpha Condé a été un infatigable opposant ». Pour la seule raison que le nom du Pr Gnininvi se trouverait dans les chefs d’accusation portés par la dictature du défunt président Lassana Conté à l’opposant guinéen, les profiteurs Togolais de la CDPA ont déjà le nez dans le nouveau pouvoir. La stratégie est connue depuis le Togo. S’approcher et « changer quelque chose quand on est dedans. Au fait sabler le champagne quand ils sont dedans… ». L’expression n’est pas de Lynx.info mais de Hilaire Logo Dossouvi longtemps homme de paille du parti. Ici, on veut toujours  s’approcher de ceux qui ont compris que sans une lutte pas de salut. Chez eux même au Togo, faute d’avoir lutté, ils ne représentent que l’ombre d’eux-mêmes. Dans leurs flonflons quotidiens, c’est les autres qui doivent lutter pour qu’ils apprécient. Ils le font si bien au point que, c’est par intermède entre membres du staff  directionnel. Tantôt c’est l’autre professeur Martin Aduayom, tantôt c’est leur petite revendeuse d’épreuves Brigitte Adjamagbo Johnson tantôt c’est le guru même du parti.

Pour la mort du président ghanéen, le communiqué était de taille et c’est, seulement le Pr Ginininvi en personne qui devrait lire l’hallali post mortem. Pour ce faire, même le site de la république ne s’est fait pas prié. Le mouvement du M05 qui sert de support aux restes des vestiges de ce qu’on peut appeler CDPA aussi n’a pas fait la dentelle. Léopold Gnininvi peut écrire en toute quiétude sur la toile à propos de John Attah Mills : « Il a fait preuve d’austérité et de simplicité dans l’exercice de sa fonction et a été remarquable par une gouvernance participative qui donne une place de choix aux attentes des citoyens ». Oui ! Démocratie participative, le mot est bien lancé.

Mais Pr, quand vous récoltiez zéro député aux élections législatives, il paraît que vous étiez le premier a vous bousculer au portion de la dicatature togolaise pour un poste de ministre. Cessez de tromper les Togolais. Cessez de manipuler l’opinion. Trop c’est trop ! Le Lynx ne vous laissera plus marcher sur les ossements des Togolais pour  votre petit ventre…jamais !

Taffa Biassi Lynx.info

 

Laisser une réponse