Enquête Lynx. Pekemsi Kudjow-Koum de la LONATO : Il refuse de verser les 10% de commissions aux clients spéciaux

0

L’homme est présenté par ses proches comme le meilleur gestionnaire de sa génération et le plus sérieux des directeurs généraux d’entreprises parapubliques du Togo. Il est à la tête de la Loterie Nationale Togolaise (LONATO) depuis 1993. Lui, c’est Pekemsi Kudjow-Koum. Mais le problème, c’est que derrière le manteau très sérieux et de bon gestionnaire que porte régulièrement le sieur Pekemsi se cache une fourrure de non dits. Un exemple parmi tant d’autres pour illustrer nos propos. Depuis que Pekemsi Kudjow-Koum est nommé par décret par feu Gnassingbé Eyadema à la tête de la LONATO, les clients spéciaux n’ont perçu que trois fois seulement leurs commissions de 10%. Les clients spéciaux étant les détenteurs de la machine TPM ou ordinateur, ceux qui jouent les paris et rassemblent les sous des parieurs pour aller verser au siège de la LONATO et dans les agences. En principe, ces derniers ont droit à une commission de 10% sur leurs chiffres d’affaires mensuels. Plus simple, si un client spécial réalise un chiffre d’affaires mensuel de 5.000.000 de F CFA, il a droit à 500.000 F (5.000.000 F÷100×10= 500.000 F). Mais avec Pekemsi, ce client spécial ne reçoit que 450.000 F soit 5.000.000 F÷100 ×9= 450.000 F. La commission de 10%, Pekemsi refuse de  les payer jusque-là. Il ne dit rien à ce propos. Alors que ces prédécesseurs payaient les 10% de commissions sans difficulté. Pekemsi veut-il dire que le chiffre d’affaires de la LONATO a baissé au point de le conduire à couper dans le taux de la commission à payer aux clients spéciaux ? Pour quelle raison rechigne-t-il jusqu’au jour d’aujourd’hui à payer intégralement les 10%? Veut-il signifier que ses prédécesseurs qui honoraient leurs engagements étaient de mauvais gestionnaires ? Où va le reliquat qui est de 1% ? Dans les poches de Pekemsi ou pour servir de garantie en cas de non versement des sous comme une source nous l’a confié ? Au fait, à la LONATO, l’on soutient mordicus que le reliquat de 1% est versé après vérification du comportement du client spécial. Si celui-ci verse régulièrement les sous comme il est stipulé dans le contrat, le reliquat lui sera dû. Faux rétorquent les clients spéciaux. « Jusqu’ici, personne parmi nous n’a encore reçu ce reliquat », assène un client spécial.

Lorsque ces spéciaux ont voulu en savoir davantage, le tout puissant directeur général de la LONATO Pekemsi Kudjow-Kum les a envoyés paître en ces termes : « Que celui qui n’est pas d’accord, rende la machine (ordinateur) ». Et depuis, aucun client spécial n’a plus réclamé le reliquat.

Pendant que  les clients spéciaux et les parieurs se plaignent de beaucoup de choses dont le non respect des heures de tirage, les tirages à des heures tardives, ce qui fait craindre de possibles manipulations des résultats, du payement tardif des commissions, souvent au-delà du 15 du mois et bien d’autres qui feront l’objet d’un article, Pekemsi Kudjow-Kum lui continue sa traversée solitaire dans la forêt épaisse et giboyeuse de la LONATO. Concernant le non respect des heures de tirage, un fidèle parieur laisse entendre ceci : « Au Ghana voisin, lorsqu’on vous dit que le tirage va se dérouler à 20 heures, à cette heure pile, le tirage a lieu. Chez nous ici, on ferme les guichets de jeux à 16h par exemple, il faut attendre jusqu’à 23 heures, 0 heure ou parfois 2 heures du matin pour avoir les résultats. Ce n’est pas bien et ça décourage». Une société qu’elle soit privée ou publique est aussi une affaire d’image.  Pekemsi Kudjow-Kum va-t-il entendre raison cette fois-ci ?

Pâ Tamba/ Taffa BIassi Lynx.info

 

 

Laisser une réponse